Le gouvernement vote l’interdiction des options binaires
Rechercher

Le gouvernement vote l’interdiction des options binaires

Après des mois de blocage, le cabinet a soutenu un projet de loi qui permettra de fermer toutes les entreprises d'options binaires du pays

La députée Karin Elharar, présidente de la commission de Contrôle de l'Etat de la Knesset, pendant une session sur la répression de la fraude des options binaires, le 2 janvier 2017. (Crédit : Luke Tress/Times of Israël)
La députée Karin Elharar, présidente de la commission de Contrôle de l'Etat de la Knesset, pendant une session sur la répression de la fraude des options binaires, le 2 janvier 2017. (Crédit : Luke Tress/Times of Israël)

Le cabinet israélien a voté dimanche l’interdiction de l’industrie largement frauduleuse des options binaires, qui a extorqué plusieurs milliards de dollars à des victimes du monde entier.

La loi interdira à toutes les entreprises d’options binaires d’opérer au sein des frontières israéliennes, et permettra à l’Autorité des titres du pays de poursuivre et d’emprisonner les contrevenants.

Une porte-parole de l’Autorité des titres a indiqué samedi soir au Times of Israël que le projet de loi devrait être rapidement présenté à la Knesset, où il pourra être adopté.

Au cours des derniers mois, le Times of Israël a détaillé la fraude massive des entreprises israéliennes d’options binaires, en commençant en mars par un article intitulé « Les loups de Tel Aviv », et a estimé que l’industrie représente plus de 100 entreprises en Israël, dont la plupart sont frauduleuses et emploient diverses ruses pour voler l’argent de leurs clients.

Ces compagnies trompent leurs victimes en leur faisant croire qu’elles proposent des investissements lucratifs à court terme, mais dans l’écrasante majorité des cas, les clients finissent par perdre tout leur argent, ou presque et ce du jour au lendemain. Des milliers d’Israéliens travaillent dans ce domaine, qui aurait arnaqué des milliards de dollars à des victimes du monde entier pendant la dernière décennie.

En savoir plus sur :
C’est vous qui le dites...