Le Hamas affirme qu’il n’y a “aucune comparaison” possible avec le Hezbollah
Rechercher

Le Hamas affirme qu’il n’y a “aucune comparaison” possible avec le Hezbollah

Le groupe terroriste gazaoui refuse de démanteler sa branche armée, même en cas de réconciliation avec l’Autorité palestinienne

Dov Lieber est le correspondant aux Affaires arabes du Times of Israël

La branche armée du Hamas, les brigades Ezzedine al-Qassam, lors d'un défilé le 14 décembre 2014. (Crédit : Mahmud Hams/AFP)
La branche armée du Hamas, les brigades Ezzedine al-Qassam, lors d'un défilé le 14 décembre 2014. (Crédit : Mahmud Hams/AFP)

Hasam Bardan, le porte-parole du Hamas, a affirmé dimanche que même si la branche armée du groupe terroriste devait rester intacte après les négociations de réconciliation entre différentes factions palestiniennes, elle ne serait pas comparable à la grande armée non étatique du Hezbollah au Liban.

« Il n’est pas logique de comparer une situation régionale à la situation palestinienne, que ce soit le cas du Hezbollah ou de n’importe qui d’autre. Nous sommes un peuple vivant sous occupation […]. Notre cause est un sujet de libération nationale […]. Il n’y a donc aucune comparaison entre notre expérience de Palestiniens et l’expérience de tout autre peuple vivant naturellement dans un état », a-t-il affirmé dans un entretien accordé au quotidien palestinien Al-Quds.

Bardan a ajouté que le Hamas ne s’exprimerait pas sur les propos tenus la semaine dernière par le président de l’Autorité palestinienne (AP) Mahmoud Abbas, qui a déclaré à des chaînes égyptiennes qu’il ne permettrait pas au Hamas de garder les armes si la réconciliation nationale était menée jusqu’au bout.

Abbas avait déclaré qu’il ne permettrait pas que « l’expérience du Hezbollah » se reproduise dans la bande de Gaza, et exigé que l’AP contrôle « tout » sur le territoire, comme elle le fait en Cisjordanie, au cas où un gouvernement d’unité serait formé.

En savoir plus sur :
C’est vous qui le dites...