Le maire de Kobar veut empêcher la destruction de la maison du terroriste
Rechercher

Le maire de Kobar veut empêcher la destruction de la maison du terroriste

Izzat Badwan a déclaré avoir été surpris d’apprendre que Mohammed Yousef, âgé de 17 ans, avait perpétré l’attaque mortelle au couteau

Démolition de la maison d'Omar al-Abed, 19 ans, auteur d'une attaque au couteau qui a tué trois personnes dans l'implantation d'Halamish le 21 juillet, dans le village de Kobar, en Cisjordanie, le 16 août 2017. (Crédit : unité des porte-paroles de l'armée israélienne)
Démolition de la maison d'Omar al-Abed, 19 ans, auteur d'une attaque au couteau qui a tué trois personnes dans l'implantation d'Halamish le 21 juillet, dans le village de Kobar, en Cisjordanie, le 16 août 2017. (Crédit : unité des porte-paroles de l'armée israélienne)

Vendredi, dans un geste rare, le chef d’un village de Cisjordanie a condamné les actes de Mohammed Yousef, un résident de 17 ans, qui, la veille, avait perpétré une attaque terroriste mortelle dans une implantation juive.

Jeudi soir, Yousef a poignardé trois résidents de l’implantation d’Adam, tuant Yotam Ovadia âgé de 31 ans et blessant deux autres personnes, avant d’être abattu.

Ezzat Badwan, le maire de Kobar situé à proximité de Ramallah, où Yousef vivait avec sa famille a déclaré : « Je crois que ces opérations ne sont ni bonnes et ni humaines. Je ne soutiendrais jamais les meurtres de civils. C’est inacceptable, c’est contre les coutumes humaines, religieuses et internationales ».

Il a aussi appelé Tsahal à ne pas détruire la maison de Yousef, ce qui est une pratique courante d’Israël en réponse aux attaques.

« Ses parents, ses frères et sœurs n’ont rien à voir avec ce qu’il a fait. Ils ne méritent pas de payer le prix pour les actions d’un des membres de leur famille », a-t-il déclaré.

Il a ajouté que la famille était relativement pauvre et qu’elle aurait des difficultés à trouver des fonds pour reconstruire sa maison si elle était démolie.

Mohammad Tareq Yousef, 17 ans, qui a tué un Israélien et en a blessé deux autres lors d’un attentat terroriste commis dans l’implantation d’Adam, à proximité de Jérusalem, le 26 juillet 2018 avant de mourir sous les balles (Crédit : via twitter)

Tôt vendredi matin, l’armée a pris des mesures de la maison de la famille de Yousef, a déclaré une porte-parole de l’armée.

L’armée prend généralement les dimensions de maisons avant de les détruire, a-t-elle déclaré, sans préciser si une décision avait été prise concernant la destruction, ou non, de la maison de la famille.

Les groupes ou les factions locales rassemblent des fonds pour aider les familles palestiniennes dont les maisons ont été détruites afin qu’ils puissent les reconstruire.

Pourtant, selon Jeff Halper, chef du Comité Israélien Contre les Démolitions des Maisons, il s’agit d’exemples rares, et la plupart des familles doivent se débrouiller d’elles-mêmes.

Les forces israéliennes de sécurité sur les lieux d’une attaque au couteau dans l’implantation d’Adam, en Cisjordanie, le 26 juillet 2018 (Crédit : Hadas Parush/Flash90)

Badwan a ajouté qu’il avait été surpris d’apprendre que Yousef avait mené l’attaque au couteau.

« Je le voyais souvent marcher aux alentours de Kobar, a-t-il déclaré. Je lui disais bonjour et il était trop timide pour répondre. C’est difficile de comprendre comment quelqu’un d’aussi timide a pu faire ce qu’il a fait ».

Kobar était la ville d’origine d’Omar al-Abed, le terroriste qui avait tué trois Israéliens en juillet 2017, après être entré dans leur maison de l’implantation de Halamish pour perpétrer cette attaque au couteau. Abed avait été abattu pendant l’attaque et arrêté. La maison de sa famille avait été rasée après l’attaque.

En savoir plus sur :
C’est vous qui le dites...