Le Maroc appelle à une action internationale contre Israël
Rechercher

Le Maroc appelle à une action internationale contre Israël

La secrétaire d'État a indiqué que les "violations des droits des Palestiniens" par Israël "entravent les efforts internationaux pour la relance du processus de paix"

Des manifestants déchirent un drapeau israélien lors d'une manifestation à Rabat, la capitale marocaine, le 23 juin 2019 contre la conférence économique organisée à Bahreïn par les États-Unis. (Crédit photo : AFP)
Des manifestants déchirent un drapeau israélien lors d'une manifestation à Rabat, la capitale marocaine, le 23 juin 2019 contre la conférence économique organisée à Bahreïn par les États-Unis. (Crédit photo : AFP)

Mounia Boucetta, secrétaire d’État auprès du ministre des Affaires étrangères et de la coopération internationale marocain, a participé ce dimanche à la réunion d’urgence des ministres des Affaires étrangères de l’Organisation de la coopération islamique (OCI), organisée à Djeddah, en Arabie saoudite.

Lors de son allocution, elle a indiqué que « les violations persistantes des droits légitimes des Palestiniens par les autorités israéliennes sapent la solution à deux États et entravent les efforts internationaux pour la relance du processus de paix », a rapporté le site d’information marocain Yabiladi.

Elle a ainsi appelé la communauté internationale à « prendre des mesures immédiates » qui permettraient de rétablir « la sécurité et la stabilité de la région ».

Dans son discours, elle a également réaffirmé le « soutien indéfectible du royaume au peuple palestinien et son refus de toute atteinte à ses droits inaliénables, en premier lieu la création d’un État palestinien indépendant aux frontières du 4 juin 1967, avec Al-Qods-Est pour capitale ». Al Qods est le nom qu’utilisent les Musulmans pour désigner Jérusalem/

La réunion d’urgence tenue à Djeddah ce dimanche a été organisée suite aux déclarations du Premier ministre israélien Benjamin Netanyahu mardi dernier dans lesquelles il indiquait souhaiter annexer une grande partie de la vallée du Jourdain et la partie nord de la mer Morte en cas de réélection.

La réunion visait ainsi à trouver des solutions permettant de contrer une promesse électorale qui a fait coulé beaucoup d’encre.

En savoir plus sur :
C’est vous qui le dites...