« Le seul pays que l’EI craigne, c’est Israël », dit un journaliste
Rechercher

« Le seul pays que l’EI craigne, c’est Israël », dit un journaliste

Jürgen Todenhöfer, qui a passé 10 jours avec les djihadistes, a dit qu'ils croient que Tsahal est "trop fort pour eux"

Capture d'écran d'un reportage de CNN montrant Jürgen Todenhöfer en compagnie de combattants de l'EI en Syrie en 2014 (Crédit : capture d'écran CNN)
Capture d'écran d'un reportage de CNN montrant Jürgen Todenhöfer en compagnie de combattants de l'EI en Syrie en 2014 (Crédit : capture d'écran CNN)

Un journaliste occidental qui s’était incrusté dans les rangs de l’État islamique pendant 10 jours a déclaré la semaine dernière que le seul pays que craignent les jihadistes est Israël.

Les propos de Jürgen Todenhöfer sont venus un jour après que le chef de l’EI ait menacé d’attaquer l’Etat juif.

« Le seul pays que craigne l’État islamique, C’est Israël. Ils m’ont dit qu’ils savent que l’armée israélienne est trop forte pour eux, » a déclaré dimanche dernier Todenhöfer, un ancien membre du parlement allemand, à Jewish News, un hebdomadaire londonien.

Le journaliste d’investigation a déclaré que le groupe terroriste était convaincu qu’il pouvait battre les troupes terrestres américaine et britannique, mais craignait l’armée israélienne.

« Ils pensent qu’ils peuvent vaincre les troupes au sol des États-Unis et du Royaume-Uni, qui, disent-ils, ne possèdent aucune expérience dans la guérilla urbaine ou des stratégies terroristes. Mais ils savent que les Israéliens sont très coriaces dans la lutte contre les guérillas et les terroristes », a-t-il dit.

Le journaliste a déclaré que les djihadistes « m’ont dit que l’armée israélienne était le vrai danger. »

« Nous ne pouvons pas les vaincre avec notre stratégie actuelle. Ces personnes [Tsahal] peuvent vaincre dans une guerre de guérilla, » auraient dit les combattants de l’EI, selon Todenhöfer.

Todenhöfer qui est le premier journaliste occidental qui ait été autorisé à un accès étendu au groupe, a passé l’année dernière 10 jours avec ses combattants.

Son interview avec Jewish News est venue un jour après que le chef de l’organisation terroriste Etat islamique, Abou Bakr al-Baghdadi, ait émis une menace explicite contre Israël, la première indication du chef de l’organisation que l’Etat juif était sur son ordre du jour.

Dans un enregistrement audio publié sur les médias sociaux, al-Baghdadi a averti que ses forces vont « bientôt rencontrer [les Juifs] en Palestine, » avait rapporté la Deuxième chaîne de télévision israélienne.

En savoir plus sur :
C’est vous qui le dites...