L’EI affirme qu’Israël a bombardé ses membres dans le Sinaï
Rechercher

L’EI affirme qu’Israël a bombardé ses membres dans le Sinaï

Selon l’agence de presse Amaq, l’aviation israélienne a frappé le groupe terroriste jeudi près de Rafah

Extrait d'une vidéo diffusée par l'Etat islamique au Sinaï, le 1er août 2016. Illustration. (Crédit : capture d'écran MEMRI)
Extrait d'une vidéo diffusée par l'Etat islamique au Sinaï, le 1er août 2016. Illustration. (Crédit : capture d'écran MEMRI)

L’aviation israélienne aurait bombardé des cibles de l’Etat islamique (EI) dans la péninsule du Sinaï égyptienne jeudi, tuant plusieurs personnes, dont deux enfants, a affirmé samedi le média officiel du groupe terroriste.

L’agence de presse Amaq a indiqué que des avions israéliens avaient frappé des cibles du nord du Sinaï, près des villes de Rafah et de Sheikh Zuweid.

Cette information n’a pas été confirmée par une source indépendante.

La frappa aérienne présumée aurait eu lieu le jour même où l’aviation israélienne a frappé deux installations du Hamas dans le nord de la bande de Gaza en réponse à un tr de roquette contre le territoire israélien. La roquette a atterri dans une zone vide de la région de Sdot Negev, près de Netivot.

La roquette a explosé lors de l’impact. Il n’y a eu aucun blessé, ni aucun dégât.

Deux roquettes ont été lancées samedi matin depuis la bande de Gaza. L’une d’elles a explosé près de la ville d’Ashkelon, sans faire ni blessé, ni dégât. La seconde serait tombée au sein du territoire palestinien.

L’armée israélienne a répondu par des tirs d’artillerie et aérien contre plusieurs cibles du Hamas dans la bande de Gaza. Il n’y a pas eu de blessé.

Le Hamas, le groupe terroriste qui règne sur la bande de Gaza, n’a quasiment pas tiré de roquette contre Israël depuis la guerre dévastatrice de l’été 2014. Les lancements ont souvent été le fait de groupes salafistes radicaux associés à l’Etat islamique.

Israël réplique cependant généralement en visant des cibles du Hamas. L’armée israélienne tient le groupe terroriste pour responsable de toute attaque provenant du territoire qu’il contrôle.

En savoir plus sur :
C’est vous qui le dites...