Liberman : Israël répondra de toutes ses forces aux attaques de l’EI
Rechercher

Liberman : Israël répondra de toutes ses forces aux attaques de l’EI

"Nous n’autoriserons aucune infiltration [d’attaques], et si le besoin s’en fait ressentir, nous attaquerons l’ennemi," a déclaré de son côté Netanyahu

Raoul Wootliff est le correspondant parlementaire du Times of Israël

Le ministre de la Défense Avigdor Liberman avant la réunion hebdomadaire du gouvernement dans les bureaux du premier ministre, à Jérusalem, le 13 mars 2016. (Crédit : Marc Israel Sellem/Pool)
Le ministre de la Défense Avigdor Liberman avant la réunion hebdomadaire du gouvernement dans les bureaux du premier ministre, à Jérusalem, le 13 mars 2016. (Crédit : Marc Israel Sellem/Pool)

Le ministre de la Défense Avigdor Liberman a déclaré lundi qu’Israël répondrait aux provocations des membres de l’Etat islamique (EI) de « toutes ses forces », sans se coordonner avec d’autres pays engagés dans les opérations militaires en Syrie.

Pendant la réunion hebdomadaire à la Knesset des députés de son parti, Yisrael Beytenu, au lendemain de l’attaque contre des soldats israéliens par un groupe terroriste affilié à l’EI le long de la frontière nord du pays, Liberman a déclaré que toute attaque se verrait opposer une « réponse puissante ».

« Pour la première fois, des forces de l’Etat islamique ont attaqué nos soldats, et nous avons répondu de manière appropriée, avec une réponse puissante, a-t-il déclaré. Israël ne cherche pas le combat mais quand nous sommes provoqués, à Gaza, aux frontières syrienne ou libanaise, nous répondons énergiquement, comme nous l’avons fait ici. »

Quand il lui a été demandé si Israël s’était coordonné avec d’autres pays qui combattent en Syrie, ou s’il prévoyait de le faire dans le futur, Liberman a répondu qu’Israël n’a besoin de se coordonner avec personne quand il est attaqué sur son territoire souverain, et qu’il répondra « immédiatement ».

« Quand nous identifions la source des tirs, nous répondons. Si non, alors la souveraineté appartient à l’armée d’Assad, et nous répondrons là », a-t-il ajouté.

« Il y a eu plusieurs tentatives d’attaques contre les forces israéliennes sur la frontière », a expliqué de son côté le Premier ministre, au lendemain de l’affrontement à la frontière syrienne, où l’armée israélienne a tué 4 combattants de l’État islamique.

« Nous n’autoriserons aucune infiltration [d’attaques], et si le besoin s’en fait ressentir, nous attaquerons l’ennemi. »

En savoir plus sur :
C’est vous qui le dites...