Israël en guerre - Jour 261

Rechercher

L’Irak annonce la saisie de 2,5 millions de comprimés de captagon

Les autorités irakiennes ont affirmé avoir arrêté 6 000 suspects de crimes liés à la drogue en 2024 et saisi dix tonnes de drogues diverses

Illustration. Des combattants affiliés au groupe rebelle syrien "Hayat Tahrir al-Sham" (HTS) montrant des drogues saisies précédemment à un poste de contrôle qu'ils contrôlent à Daret Ezza, dans la campagne occidentale de la province d'Alep, le 10 avril 2022. (Crédit : Omar Haj Kadour/AFP)
Illustration. Des combattants affiliés au groupe rebelle syrien "Hayat Tahrir al-Sham" (HTS) montrant des drogues saisies précédemment à un poste de contrôle qu'ils contrôlent à Daret Ezza, dans la campagne occidentale de la province d'Alep, le 10 avril 2022. (Crédit : Omar Haj Kadour/AFP)

Les autorités irakiennes ont annoncé mardi la saisie de 2,5 millions de comprimés de captagon, alors que le pays est aux prises avec un commerce en plein essor de cette drogue de la famille des amphétamines.

Les autorités irakiennes annoncent régulièrement la saisie d’importantes quantités de captagon, dont une grande partie traverse la frontière poreuse de 600 kilomètres avec la Syrie déchirée par la guerre.

La Syrie est devenue le principal producteur et exportateur de captagon, un stimulant qui crée une forte dépendance et fait l’objet d’un trafic dans tout le Moyen-Orient.

Les agents irakiens « ont mené une opération de renseignement qui a conduit à la saisie de 2,5 millions comprimés de captagon » dans les provinces de Najaf et d’Anbar, a déclaré Hussein al-Tamimi, porte-parole de la Direction antidrogue.

Lundi, la direction a affirmé avoir arrêté 6 000 suspects de crimes liés à la drogue en 2024 et saisi dix tonnes de drogues diverses.

Initialement pays de transit, l’Irak a été confronté ces dernières années à une explosion de la consommation de drogues, principalement de captagon et de méthamphétamines.

Les gouvernements de la région ont récemment intensifié leurs efforts pour réprimer le trafic sous la pression des Etats du Golfe, riches en pétrole, et qui constituent les principaux marchés du captagon.

En savoir plus sur :
S'inscrire ou se connecter
Veuillez utiliser le format suivant : example@domain.com
Se connecter avec
En vous inscrivant, vous acceptez les conditions d'utilisation
S'inscrire pour continuer
Se connecter avec
Se connecter pour continuer
S'inscrire ou se connecter
Se connecter avec
check your email
Consultez vos mails
Nous vous avons envoyé un email à gal@rgbmedia.org.
Il contient un lien qui vous permettra de vous connecter.
image
Inscrivez-vous gratuitement
et continuez votre lecture
L'inscription vous permet également de commenter les articles et nous aide à améliorer votre expérience. Cela ne prend que quelques secondes.
Déjà inscrit ? Entrez votre email pour vous connecter.
Veuillez utiliser le format suivant : example@domain.com
SE CONNECTER AVEC
En vous inscrivant, vous acceptez les conditions d'utilisation. Une fois inscrit, vous recevrez gratuitement notre Une du Jour.
Register to continue
SE CONNECTER AVEC
Log in to continue
Connectez-vous ou inscrivez-vous
SE CONNECTER AVEC
check your email
Consultez vos mails
Nous vous avons envoyé un e-mail à .
Il contient un lien qui vous permettra de vous connecter.