Le dirigeant du Hamas reçu par le chef de la diplomatie du Qatar
Rechercher

Le dirigeant du Hamas reçu par le chef de la diplomatie du Qatar

Le ministre qatari des Affaires étrangères, cheikh Mohammed ben Abderrahmane Al-Thani lors d'une conférence de deux jours, le Doha Forum, le 16 décembre 2018. (Crédit : KARIM JAAFAR / AFP)
Le ministre qatari des Affaires étrangères, cheikh Mohammed ben Abderrahmane Al-Thani lors d'une conférence de deux jours, le Doha Forum, le 16 décembre 2018. (Crédit : KARIM JAAFAR / AFP)

Le ministre des Affaires étrangères du Qatar, cheikh Mohammed ben Abdelrahmane Al-Thani, a reçu samedi soir le leader du mouvement palestinien Hamas, Ismaïl Haniyeh, et appelé la communauté internationale à agir contre les « attaques brutales » d’Israël sur la bande de Gaza.

« La communauté internationale doit agir de toute urgence pour mettre fin aux attaques brutales et répétées d’Israël contre les civils à Gaza et dans la mosquée Al-Aqsa (à Jérusalem-Est) », a déclaré le chef de la diplomatie du Qatar, selon un communiqué diffusé par l’agence de presse officielle QNA qui a fait état de la rencontre avec M. Haniyeh, qui vit en exil au Qatar.

Le responsable qatari a réaffirmé « la position du Qatar aux côtés des frères palestiniens ».

Proche du Hamas tout en entretenant des relations officieuses avec Israël, Doha a régulièrement joué les rôles de médiateurs et de bailleurs de fonds à Gaza.

De son côté, le chef du bureau politique du Hamas a salué le soutien du Qatar.

« L’unité de la position arabe dans ce moment important de la lutte du peuple palestinien est essentielle », a déclaré Ismaïl Haniyeh.

« Nous avons prévenu que la mosquée Al-Aqsa (à Jérusalem-Est, troisième lieu de l’islam, ndlr) était une ligne rouge », a par ailleurs lancé Ismaïl Haniyeh, devant des centaines de supporters lors d’un rassemblement à Doha, selon des images diffusées par Al-Jazeera.

« Nous avons dit à (Benjamin) Netanyahu de ne pas jouer avec le feu », a ajouté le chef du bureau politique du Hamas, en référence au Premier ministre israélien.

Le chef du Hamas a déclaré que les groupes terroristes de la bande de Gaza ne reculeraient pas face aux vives représailles israéliennes, avertissant que leurs combattants n’ont pas encore utilisé toute la force de frappe dont ils disposent.

« La résistance est le chemin le plus court vers Jérusalem » et les Palestiniens n’accepteront rien de moins qu’un État palestinien avec Jérusalem pour capitale.

Il ajoute que « l’ennemi sioniste a frappé Gaza, rasé des tours et commis des massacres », pensant que cela ferait les reculer. A mesure que les attaques israéliennes s’intensifient, « la résistance augmentera [sa force] à un niveau supérieur ».

C’est vous qui le dites...