Israël en guerre - Jour 150

Rechercher

Une élue de l’opposition pleure en critiquant le gouvernement qui « détruit le pays »

Carrie Keller-Lynn est la correspondante politique et juridique du Times of Israël.

Orit Farkash Hacohen s'exprimant lors du débat à la Knesset sur le projet de loi sur le "caractère raisonnable", le 23 juillet 2023. (Crédit : Capture d'écran de la chaîne de la Knesset)
Orit Farkash Hacohen s'exprimant lors du débat à la Knesset sur le projet de loi sur le "caractère raisonnable", le 23 juillet 2023. (Crédit : Capture d'écran de la chaîne de la Knesset)

La députée de l’opposition Orit Farkash-Hacohen (HaMahane HaMamlahti) fond en larmes à la tribune de la Knesset, accusant la coalition de ruiner Israël.

« Notre pays est en feu. Vous avez détruit le pays, vous avez détruit la société », déclare Farkash-Hacohen, affirmant que les politiques de droite radicale du gouvernement ont transformé Israël – « une nation high-tech » – en « lépreuse internationale ».

« Je n’arrive pas à croire ce que je vois. Je ne peux tout simplement pas y croire. »

En cette semaine de Tisha BeAv, où les Juifs pleurent la destruction des deux anciens Temples à cause de querelles internes et de l’intolérance, la députée prévient que « nous détruirons la troisième maison [l’État moderne d’Israël] à cause de la haine interne ».

A LIRE : Sur fond de Tisha BeAv, Netanyahu lance un processus d’autodestruction impardonnable

Farkash-Hacohen a été ministre des Sciences, des Technologies et de l’espace jusqu’à ce qu’elle retourne dans l’opposition en décembre.

« Il s’agit d’un gouvernement d’anarchistes », dit-elle. « Vous pensez qu’au nom de la démocratie, vous avez droit à un pouvoir illimité. »

Farkash-Hacohen affirme que les politiques de la coalition reflètent ce qu’elle considère comme ses priorités : « le pouvoir, l’argent et l’honneur ».

« Comme dans un mauvais film, ce gouvernement adopte un nouveau texte de loi corrompu. »

Farkash-Hacohen énumère une liste d’initiatives de la coalition et du cabinet qui, selon elle, nuisent à l’économie, aux femmes, à l’intégrité des élections, à la cohésion sociale et à la sécurité.

« Nous n’avons jamais eu un tel gouvernement qui nous met dans l’embarras un million de fois par jour », déclare Farkash-Hacohen.

« Il n’y a pas de limite à la médiocrité. »

S'inscrire ou se connecter
Veuillez utiliser le format suivant : example@domain.com
Se connecter avec
En vous inscrivant, vous acceptez les conditions d'utilisation
S'inscrire pour continuer
Se connecter avec
Se connecter pour continuer
S'inscrire ou se connecter
Se connecter avec
check your email
Consultez vos mails
Nous vous avons envoyé un email à gal@rgbmedia.org.
Il contient un lien qui vous permettra de vous connecter.