Mariage Aharish-Halevi: Lapid fustige les condamnations mais y est aussi opposé
Rechercher

Mariage Aharish-Halevi: Lapid fustige les condamnations mais y est aussi opposé

Evoquant la perte de Juifs pendant la Shoah, le chef auto-proclamé du mouvement laïc israélien dit préférer "voir le peuple juif grandir que se réduire"

Raoul Wootliff est le correspondant parlementaire du Times of Israël

Yair Lapid, le leader de Yesh Atid, prend la parole lors de la conférence des présidents des principales organisations juives américaines à Jérusalem le 19 février 2018. (Yonatan Sindel/Flash90)
Yair Lapid, le leader de Yesh Atid, prend la parole lors de la conférence des présidents des principales organisations juives américaines à Jérusalem le 19 février 2018. (Yonatan Sindel/Flash90)

Le président du parti Yesh Atid Yair Lapid a critiqué dimanche les réactions « honteuses » de certains politiciens de droite au mariage d’une journaliste arabe israélienne et d’un acteur juif israélien, tout en indiquant qu’il était opposé aux mariages interconfessionnels.

La semaine dernière, le ministre de l’Intérieur Aryeh Deri, et deux députés de la Knesset ont ouvertement condamné le mariage de l’animatrice Lucy Aharish et de l’acteur Tsahi Halevy, star de la série à succès Fauda.

« Quelle honte », a déclaré Lapid au sujet des réactions, qui comprenaient des insultes contre le couple et des appels à la conversion au judaïsme d’Aharish.

« Si quelqu’un est mécontent à propos de ce mariage, il ne peut pas attendre une semaine ? Il faut se servir du plus beau jour de la vie de deux personnes qui s’aiment pour les blesser ? », a déclaré Lapid dans une interview à la radio militaire.

Deri avait déclaré sur cette même station de radio que l’union de ces deux célébrités « n’était pas une bonne chose », ajoutant que « l’assimilation consume le peuple juif ». Il avait ajouté qu’avec une mère musulmane et un père juif, les futurs enfants du couple seront confrontés « à de graves problèmes » en Israël, et exhorté Aharish à se convertir au judaïsme ».

Le député du Likud Oren Hazan a suggéré qu’Aharish avait « séduit une âme juive afin de blesser notre nation et d’empêcher une progéniture juive de perpétuer sa lignée juive ». Le député Betzalel Smotrich, du parti HaBayit HaYehudi, avait affirmé que Halevi serait « l’un des Juifs perdus qui a cédé à l’assimilation ».

Mais si Lapid a fustigé ses confrères pour leurs propos, celui qui s’est auto-proclamé chef du mouvement laïc israélien a souligné son opposition aux mariages interconfessionnels.

« J’ai un problème avec les mariages inter-communautaires. Nous ne nous sommes pas encore remis de la Shoah – il y a moins de Juifs qu’il n’y en avait pendant la Shoah. Et il y a quelque chose de juste à essayer de grandir », a déclaré Lapid.

« Je préférerais voir le peuple juif grandir que se réduire », a-t-il ajouté.

La ministre de la Culture Miri Regev s’est fait l’écho des propos de Lapid dans une interview accordée à Hadashot dimanche, indiquant qu’elle souhait au couple ses « meilleurs vœux et un partenariat solide », mais a ajouté que « nul n’ignore que je m’oppose aux mariages mixtes ».

Aharish, 37 ans, est la première présentatrice arabe israélienne en prime-time (actuellement sur Reshet 13). En 2015, elle a eu l’honneur d’allumer un flambeau lors de la cérémonie de Yom HaZikaron au mont Herzl, une distinction pour son travail « avant-gardiste de journaliste musulmane ».

L’animatrice de Reshet Lucy Aharish et l’acteur de Fauda Tsahi Halevi durant leur mariage secret, le 10 octobre 2018. (Crédit : capture d’écran Dixième chaîne)

Halevi, 43 ans, est un chanteur et acteur originaire de Petah Tikva. Il est surtout connu pour son rôle dans le thriller Fauda. Cette année, Halevi incarne le dictateur libyen Mouammar Khadafi dans le film « The Angel », pour Netflix.

Selon les médias, Aharish et Halevi sont ensemble depuis des années, mais avaient gardé le secret jusqu’à leur mariage civil, mercredi dernier. Le lieu de la cérémonie qui s’est déroulée en bord de mer a été tenue secret pour éviter d’attirer les opposants Juifs et musulmans.

En savoir plus sur :
C’est vous qui le dites...