Moins de 4 000 cas de Covid-19 actifs, mais la crainte d’une seconde vague plane
Rechercher

Moins de 4 000 cas de Covid-19 actifs, mais la crainte d’une seconde vague plane

Ces dernières 24 heures, 28 nouveaux cas ont été enregistrés ; aucun décès n'a été signalé depuis mercredi

Des Israéliens sur la plage de Tel-Aviv bafouant les règles visant à stopper la propagation du coronavirus, le 12 mai 2020. (Crédit : Miriam Alster/FLASH90)
Des Israéliens sur la plage de Tel-Aviv bafouant les règles visant à stopper la propagation du coronavirus, le 12 mai 2020. (Crédit : Miriam Alster/FLASH90)

Le nombre d’Israéliens souffrant actuellement de la Covid-19 est passé en dessous de la barre des 4 000 ce jeudi. Plus de 12 000 personnes ayant contracté le virus se sont rétablies depuis le début de l’épidémie, en mars, selon le ministère de la Santé.

Vingt-huit nouveaux cas ont été enregistrés au cours des dernières 24 heures, selon les chiffres du ministère, soit près d’une semaine au cours de laquelle moins de 50 infections ont été confirmées chaque jour.

Cependant, ce chiffre marque une augmentation par rapport au dernier bilan, quand le ministère a enregistré seulement 13 nouvelles contaminations dans le pays entre mardi et mercredi matin, le plus bas nombre de cas depuis le début de l’épidémie, en mars

Aucun décès n’a été signalé depuis mercredi, ce qui maintient le bilan national à 264.

Parmi les personnes touchées par le virus, 62 sont dans un état grave, dont 52 sous respiration artificielle. Quarante-trois autres patients sont dans un état modéré, et les autres ne présentent que des symptômes légers, selon le ministère.

Au total, 16 567 personnes ont contracté le virus. Le ministère a fait état de 12 364 guérisons et de 3 939 cas actifs.

Par ailleurs, 7 130 tests de dépistage ont été pratiqués mercredi, soit un peu moins que jeudi, où 7 528 tests ont été réalisés.

Le nombre de nouvelles contaminations chute drastiquement depuis quelques semaines. Depuis 11 jours, le nombre de nouveaux cas n’a pas dépassé la barre des 100 en une journée.

Face à ce déclin, le gouvernement a amorcé le déconfinement et levé les restrictions instaurées pour endiguer la pandémie. Écoles et commerces ont pu rouvrir.

Cependant, les autorités se préparent à l’éventualité d’une seconde vague de contamination après d’importants rassemblements dans les secteurs ultra-orthodoxes à l’occasion Lag BaOmer, à Jérusalem, Beit Shemesh et au mont Meron, contrevenant aux directives sanitaires.

Des centaines de personnes se sont également rassemblées mardi à l’occasion de l’enterrement d’un soldat de l’armée israélienne tué lors d’un raid en Cisjordanie. D’autres infractions ont été signalées dans l’ensemble du pays, notamment un vol domestique vers Eilat bondé de plagistes, qui ont fait fi de la fermeture des plages en cette saison particulièrement douce.

En savoir plus sur :
C’est vous qui le dites...