Israël en guerre - Jour 190

Rechercher

Netanyahu approuve 1 000 nouvelles habitations dans l’implantation d’Eli

Le Premier ministre, Yoav Gallant et Bezalel Smotrich se sont accordés sur ce plan après la mort de 4 Israéliens dans un attentat : "C'est notre réponse au terrorisme"

L'implantation juive d'Eli, le 17 janvier 2021. (Crédit : Sraya Diamant/Flash90)
L'implantation juive d'Eli, le 17 janvier 2021. (Crédit : Sraya Diamant/Flash90)

Israël autorisera la construction de mille nouveaux logements dans l’implantation d’Eli, en Cisjordanie, où un attentat terroriste meurtrier a tué quatre Israéliens mardi, a fait savoir le bureau du Premier ministre Benjamin Netanyahu dans un communiqué, mercredi.

Une décision qui a été prise lors d’une rencontre entre Netanyahu, le ministre de la Défense Yoav Gallant et le ministre des Finances Bezalel Smotrich qui ont convenu de « l’avancée immédiate » de la planification des nouvelles habitations.

« Notre réponse au terrorisme est de frapper dur et de construire sur notre terre », ont-ils dit dans un communiqué.

Le ministère jordanien des Affaires étrangères a dénoncé cette décision. Amman a aussi dénoncé les violences de représailles des résidents des implantations dans les villages palestiniens au cours desquels au moins un Palestinien a été tué. La Jordanie a appelé la communauté internationale à intervenir afin d’assurer la protection des Palestiniens et met en garde Israël contre de nouvelles violations du droit international qui risquent d’enterrer définitivement la solution à deux États.

Nachman Mordoff et Elisha Anteman, tous deux âgés de 17 ans, ainsi que Harel Masood, 21 ans, et Ofer Fayerman, 64 ans, se trouvaient dans un restaurant d’hummus et à une station-service adjacente, mardi, lorsque deux hommes armés palestiniens ont ouvert le feu, les tuant au cours d’une attaque qui a aussi fait quatre blessés. L’un des terroristes a été abattu par un civil israélien armé et le deuxième, qui était parvenu à prendre la fuite, a été tué deux heures après par les forces spéciales.

(De gauche à droite) Harel Masood, 21 ans, de Yad Binyamin, Elisha Anteman, 17 ans, d’Eli, Ofer Fayerman, 64 ans, d’Eli et Nachman Mordoff, 17 ans, d’Ahiya, qui ont été tués dans une fusillade dans l’implantation d’Eli, le 20 juin 2023. (Crédit : Autorisation)

Les funérailles des quatre victimes ont eu lieu mardi et mercredi.

Il est difficile de dire si les nouvelles habitations qui ont été approuvées à Eli entrent dans le cadre d’un projet existant qui portait sur la construction de milliers de logements supplémentaires dans les implantations de Cisjordanie.

Au début de la semaine, le gouvernement avait adopté une résolution controversée qui accordait le contrôle presque total des approbations des constructions dans les implantations de Cisjordanie à l’ultra-nationaliste Smotrich, fervent défenseur du mouvement pro-implantation, et il a approuvé presque 4 000 nouvelles habitations en Cisjordanie.

La décision prise lors de la réunion du cabinet, dimanche matin, une décision qui était à effet immédiat, a également permis d’accélérer et de faciliter la procédure entourant l’élargissement des implantations existantes en Cisjordanie et celle qui concerne la légalisation rétroactive des avants-postes illégaux.

De gauche à droite : Le ministre des Finances Bezalel Smotrich, le Premier ministre Benjamin Netanyahu et le ministre de la Défense Yoav Gallant. (Crédit : Yonatan Sindel ; Tomer Neuberg/Flash90)

Selon la résolution – qui a pris la forme d’un amendement apporté à une décision gouvernementale datant de 1996 – une seule et unique approbation du ministre de la Défense remplacera les nombreuses phases d’autorisation qui étaient nécessaires jusqu’à présent pour les plans-directeurs portant sur la désignation de l’usage des terres.

Et conformément à un accord antérieur, cette approbation sera dorénavant accordée par Smotrich en tant que ministre subalterne au sein du ministère de la Défense, chargé des affaires des implantations.

Lundi, le secrétaire-général des Nations unies, Antonio Guterres, a indiqué qu’il était « profondément troublé » après l’octroi à Smotrich de ses nouveaux pouvoirs et après l’approbation des projets de construction en Cisjordanie.

Le coordinateur spécial au processus de paix au Moyen-Orient, Tor Wennesland, a estimé, pour sa part, que les initiatives israéliennes étaient susceptibles de renforcer les frictions.

Capture d’écran de la vidéo du coordinateur spécial des Nations unies pour le processus de paix au Moyen-Orient, Tor Wennesland. (YouTube)

Ces annonces ont été également clouées au pilori par le département d’État américain qui a indiqué être « profondément troublé » par les projets de construction dans les implantations de Cisjordanie qui, selon Washington, sont « des obstacles à la paix ».

Une majorité des 4 560 nouvelles habitations seront construites dans des communautés juives situées dans les profondeurs de la Cisjordanie, à l’Est de la barrière de sécurité, compliquant encore les efforts livrés pour créer un état palestinien contigu et stable.

Dans la journée de mercredi, des centaines de partisans du mouvement pro-implantation, avec parmi eux des leaders du mouvement et des membres de la coalition de Netanyahu au pouvoir, se sont rendus dans l’avant-poste illégal d’Evyatar, demandant au gouvernement d’y établir une nouvelle implantation permanente en réponse à l’attaque commise à Eli.

Jacob Magid a contribué à cet article.

En savoir plus sur :
S'inscrire ou se connecter
Veuillez utiliser le format suivant : example@domain.com
Se connecter avec
En vous inscrivant, vous acceptez les conditions d'utilisation
S'inscrire pour continuer
Se connecter avec
Se connecter pour continuer
S'inscrire ou se connecter
Se connecter avec
check your email
Consultez vos mails
Nous vous avons envoyé un email à gal@rgbmedia.org.
Il contient un lien qui vous permettra de vous connecter.