Netanyahu en Inde : la défense et les questions régionales au programme
Rechercher

Netanyahu en Inde : la défense et les questions régionales au programme

Le Premier ministre israélien a affirmé que les deux pays sont à l'aube d'une "nouvelle ère", et espère relancer un accord annulé

Le Premier ministre indien Narendra Modi, (à droite), et le Premier ministre Benjamin Netanyahu posent pour des photographes après l'arrivée du leader israélien à l'aéroport de New Delhi le 14 janvier 2018. (PRAKASH SINGH / AFP)
Le Premier ministre indien Narendra Modi, (à droite), et le Premier ministre Benjamin Netanyahu posent pour des photographes après l'arrivée du leader israélien à l'aéroport de New Delhi le 14 janvier 2018. (PRAKASH SINGH / AFP)

Le Premier ministre israélien Benjamin Netanyahu est arrivé à New Delhi dimanche, première visite d’un chef de gouvernement israélien en 15 ans, promettant de resserrer les relations bilatérales.

M. Netanyahu et son épouse Sara ont été accueillis à l’aéroport par le Premier ministre indien Narendra Modi, devenu en juillet le premier dirigeant indien à se rendre dans l’Etat hébreu.

« Cette visite constitue l’occasion de renforcer la coopération avec une puissance économique, sécuritaire, technologique et touristique mondiale », a déclaré le Premier ministre israélien dans un communiqué publié avant le voyage. « Le Premier ministre indien Modi est un ami proche d’Israël ».

M. Netanyahu n’est que le second chef de gouvernement israélien à se rendre en Inde, après Ariel Sharon en 2003.

Il est accompagné d’une imposante délégation commerciale, avec des représentants des secteurs technologique, agricole et de la défense.

L’Inde a annulé cependant en amont de cette visite une commande à 500 millions de dollars de 8 000 missiles antichar Spike fabriqués par la société d’armement israélienne Rafael, que Netanyahu devrait chercher à relancer.

« J’espère que cette visite permettra de résoudre cette question, parce que je pense qu’il y a des chances que nous parvenions à une solution équitable », a déclaré Netanyahu dans une interview à India Today diffusée lundi.

Israël est un gros fournisseur de matériel militaire pour New Delhi, avec environ un milliard de dollars d’équipements vendus chaque année.

Indiquant qu’aucun détail ne serait divulgué avant la fin de sa visite, Netanyahu a ajouté : « Notre relation en matière de défense est assez significative et couvre de nombreux domaines. »

« Je pense que le mot-clé est défense. Nous voulons nous défendre. Nous ne sommes pas des nations agressives, mais nous sommes engagés à nous assurer que personne ne nous agresse. »

Mardi, les deux hommes ont signé une série d’accords dans les secteurs du pétrole, du gaz, de l’énergie renouvelable et la cyber-sécurité. Ils ont également promis de renforcer le commerce bilatéral et l’investissement.

Malgré les démonstrations d’amitié entre Netanyahu et Modi, les relations bilatérales souffrent des relations entre Delhi et l’Iran. En effet, l’Inde a récemment voté en faveur de la condamnation de la reconnaissance de Jérusalem comme capitale de Jérusalem par le président américain Donald Trump, à l’ONU.

Poignée de mains entre le Premier ministre Narendra Modi et son homologue israélien Benjamin Netanyahu à New Delhi, le 15 janvier 2018. (Crédit : AFP / MONEY SHARMA)

Netanyahu a confié à India Today qu’il était « déçu » de la position de l’Inde aux Nations unies au sujet de Jérusalem, mais il a clairement affirmé qu’il ne laisserait pas ce vote gâcher sa visite.

« Naturellement, je suis déçu, mais je pense que cette visite témoigne de la progression de notre relation sur bien des aspects », a indiqué Netanyahu au cours de cette interview.

Les deux chefs de gouvernement se sont rendus à un mémorial en hommage aux soldats indiens ayant combattu pour la libération de Haïfa pendant la Premier guerre mondiale.

Au cours de son séjour qui s’achèvera le 19 janvier, M. Netanyahu se rendra à Bombay où il rencontrera des stars et des cadres de l’industrie cinématographique indienne. Il se rendra également au Taj Mahal, et dans l’état de Gujarat.

Il doit également participer à une cérémonie d’hommage aux victimes des attentats de Bombay durant lesquels un centre juif avait été pris d’assaut en 2008, faisant six morts dont un rabbin et son épouse. Netanyahu est accompagné par leur fils de 11 ans, Moshe Holtzberg.

L’AFP a contribué à cet article.

 

En savoir plus sur :
C’est vous qui le dites...