Netanyahu optimiste quant à la libération de Naama Issachar
Rechercher

Netanyahu optimiste quant à la libération de Naama Issachar

Après un entretien téléphonique avec Vladimir Poutine, le Premier ministre a assuré que "la libération d'Issachar va dans le sens d'une solution"

Naama Issachar, condamnée à 7,5 ans de prison en Russie pour trafic de drogue présumé, sur une photo non datée. (Autorisation)
Naama Issachar, condamnée à 7,5 ans de prison en Russie pour trafic de drogue présumé, sur une photo non datée. (Autorisation)

Le Premier ministre Benjamin Netanyahu a déclaré jeudi que le sort d’une femme israélienne emprisonnée en Russie depuis des mois « se rapproche d’une solution ».

Netanyahu s’est exprimé après une conversation téléphonique avec le président russe Vladimir Poutine « sur les développements régionaux et sur la question de Naama Issachar ».

« La conversation a été chaleureuse et directe et a renforcé l’optimisme du Premier ministre sur le fait que la libération d’Issachar va dans le sens d’une solution. »

A Moscou, le Kremlin a indiqué jeudi que MM. Poutine et Netanyahu avaient discuté de certaines « questions d’actualité » dans la coopération russo-israélienne, y compris de la visite de M. Poutine à Jérusalem la semaine prochaine, sans toutefois mentionner le cas de Naama Issachar.

« Je suis maintenant optimiste et je demande au président russe avec tout mon coeur d’agir comme un vrai ami d’Israël et de la population juive, comme un leader d’une puissance mondiale, et de me retourner ma Naama à la maison », a déclaré jeudi dans un communiqué la mère de la jeune femme, Yaffa Issachar.

En début de semaine, le Premier ministre Benjamin Netanyahu avait adressé une lettre à l’Israélo-américaine emprisonnée en Russie pour trafic de drogue, en lui promettant de faire tout ce qui est en son pouvoir pour assurer sa liberté.

La jeune femme de 27 ans est emprisonnée en Russie depuis le mois d’avril, depuis qu’une dizaine de grammes de cannabis a été retrouvée dans ses bagages lors d’une escale à Moscou. Elle a été condamnée à sept ans et demi de prison pour trafic de drogue, une accusation qu’elle rejette, notant qu’elle n’avait pas cherché à entrer en Russie pendant l’escale sur le voyage du retour en Israël depuis l’Inde.

Le président russe Vladimir Poutine est attendu en Israël la semaine prochaine, ce qui fait espérer à certains un geste de bonne volonté et une percée diplomatique dans cette affaire.

Netanyahu, qui s’est vanté de ses liens étroits avec Moscou, a promis lors d’un événement de campagne en décembre de faire sortir l’Israélo-américaine des prisons russes, faisant naître l’espoir d’une percée diplomatique.

Le mois dernier, Naama Issachar avait été brusquement transférée de la prison de Moscou où elle était détenue vers un centre de détention éloigné, avant de retourner finalement dans la capitale quelques jours plus tard.

En savoir plus sur :
C’est vous qui le dites...