Netanyahu sur les frappes en Syrie : Israël continuera à défendre son peuple
Rechercher

Netanyahu sur les frappes en Syrie : Israël continuera à défendre son peuple

Quelques jours après la destruction en vol d'un F-16, le Premier ministre s'exprimera lors d'une conférence sécuritaire de haut-niveau à Munich

Le Premier ministre Benjamin Netanyahu et son épouse Sarah Netanyahu embarquent à l'aéroport Ben-Gurion pour se rendre à Munich, le 15 février 2017 (Crédit : Amos Ben Gershom/GPO)
Le Premier ministre Benjamin Netanyahu et son épouse Sarah Netanyahu embarquent à l'aéroport Ben-Gurion pour se rendre à Munich, le 15 février 2017 (Crédit : Amos Ben Gershom/GPO)

Le Premier ministre Benjamin Netanyahu a déclaré jeudi qu’Israël n’acceptera « aucune limitation sur ses activités en Syrie et continuera à défendre ses citoyens » en amont d’une visite à la conférence sécuritaire de Munich qu’il a qualifiée de « plus importante convention dans le monde sur la sécurité ».

« Je vais encore souligner notre détermination à nous défendre avec notre puissance propre et sans restrictions », a-t-il commenté à l’aéroport Ben Gurion avant d’embarquer dans son avion, une référence apparente aux inquiétudes que la Russie pourrait réduire la liberté opérationnelle de l’Etat juif en Syrie.

Le Premier ministre a fait savoir qu’il présenterait une preuve de l’implication de l’Iran dans les affrontements de la semaine dernière au cours desquels Israël a abattu un drone qui aurait été envoyé par Téhéran et a frappé de multiples cibles iraniennes en Syrie. Un avion F-16 avait été abattu par des tirs anti-aériens syriens au cours des frappes de représailles israéliennes et s’était écrasé sur le territoire de l’Etat juif. Les deux pilotes s’étaient éjectés.

Netanyahu devrait rencontrer le secrétaire-général des Nations unies Antonio Guterres et le président du conseil d’administration de BMW au cours de cette conférence de deux jours.

Son bureau a également fait savoir qu’il devrait probablement s’entretenir avec d’autres ministres et de hautes personnalités en marge de la conférence, qui se déroule du 16 au 18 février.

Le Premier ministre devrait prendre la parole dimanche matin.

Le centre de commandement mobile d’où, selon Israël, un drone iranien aurait été activé depuis la Syrie avant de pénétrer dans l’espace aérien israélien, le 10 février 2018 (Crédit : Armée israélienne)

La Première ministre britannique Theresa May, le secrétaire d’Etat à la défense américain Jim Mattis et le ministre des Affaires étrangères Mohammad Javad Zarif devraient également participer à cette conférence, ce week-end.

Dans ses propos, Netanyahu a également évoqué la récente fusillade survenue dans un lycée de Floride au cours de laquelle 17 élèves et professeurs ont été tués, notamment Juifs. Il a envoyé ses « sincères condoléances » au nom de la population israélienne.

« Je souhaite transmettre nos plus profondes condoléances aux familles des enfants et des professeurs décédés lors de cet horrible massacre en Floride. Je m’exprime au nom du peuple entier d’Israël quand je dis aux familles et aux Américains : Nos coeurs sont à vos côtés », a-t-il dit.

Evoquant les recommandations de la police qui ont prôné son inculpation pour des faits de corruption – pots-de-vin, fraude et abus de confiance – dans deux dossiers, Netanyahu a expliqué que lui et son épouse Sara ont reçu un immense soutien de la part des Israéliens et qu’il « continuera à diriger le pays », réaffirmant ainsi ses déclarations antérieures à ce sujet.

« Moi et mon épouse sommes ravis de voir le soutien, la sympathie, et la chaleur que tant de citoyens nous ont montrés. Je continuerai à les servir, ainsi que notre pays, de manière responsable, déterminée et avec confiance parce que j’ai la certitude que la vérité prévaudra », a-t-il ajouté.

En savoir plus sur :
C’est vous qui le dites...