Netanyahu va rencontrer Poutine à Moscou mercredi
Rechercher

Netanyahu va rencontrer Poutine à Moscou mercredi

Le Premier ministre israélien rencontrera le président russe pour la seconde fois en un mois

Le Premier ministre Netanyahu et le président russe Vladimir Poutine au Kremlin, le 9 mai 2018. (Amos Ben Gerschom / GPO
Le Premier ministre Netanyahu et le président russe Vladimir Poutine au Kremlin, le 9 mai 2018. (Amos Ben Gerschom / GPO

Le Premier ministre israélien Benjamin Netanyahu se rendra mercredi prochain à Moscou pour rencontrer le président russe Vladimir Poutine, a annoncé jeudi un communiqué de ses services.

Son bureau n’a pas donné d’autres détails sur cette visite mais selon les médias, la situation en Syrie devrait être au centre des entretiens.

M. Netanyahu n’a cessé d’exiger ces derniers mois que l’Iran, considéré comme l’ennemi numéro un de l’Etat hébreu, se retire de la Syrie.

L’Iran et le groupe terroriste chiite libanais du Hezbollah soutiennent le régime du président syrien Bashar el-Assad, également aidé par la Russie.

Tout en veillant à ne pas être entraîné dans le conflit, Israël a frappé à plusieurs reprises le territoire syrien, notamment des convois d’armes destinées, selon lui, au Hezbollah.

La visite à venir intervient alors que les États-Unis, la Russie, la Jordanie et Israël tentent de se mettre d’accord sur l’avenir du sud de la Syrie, où les forces du régime ont récemment lancé une offensive pour écraser les bastions rebelles dans la province de Daraa.

La zone se trouve à proximité des frontières avec Israël et la Syrie.

Le ministre russe des Affaires étrangères Sergey Lavrov a déclaré mercredi qu’il serait « absolument irréaliste » de s’attendre à ce que l’Iran se retire complètement de la Syrie.

S’exprimant après une réunion avec son homologue jordanien à Moscou, M. Lavrov a déclaré qu’un projet d’accord de cessez-le-feu dans la région sud, négocié par la Russie, la Jordanie et les Etats-Unis, envisageait le retrait des forces non syriennes et le déploiement de troupes syriennes le long de la frontière avec Israël.

Mais M. Lavrov a déclaré que l’Iran est l’une des principales puissances de la région et qu’on ne pouvait pas s’attendre à ce qu’elle abandonne ses intérêts dans le pays. Il a déclaré que les puissances régionales devraient discuter des revendications mutuelles et négocier un compromis.

Israël a déclaré à plusieurs reprises qu’il ne tolérerait pas une présence militaire iranienne en Syrie et a récemment reconnu avoir effectué des frappes aériennes sur des cibles iraniennes dans le pays. Israël a également frappé les systèmes de défense aérienne syriens qui ont tiré sur les avions de combat israéliens pendant les raids.

M. Lavrov a déclaré que M. Poutine et le président américain Donald Trump discuteraient de la situation dans le sud de la Syrie lors de leur prochain sommet le 16 juillet.

La semaine dernière, le journal arabophone Al-Hayat a rapporté que Trump ferait du retrait complet de l’Iran du territoire syrien une priorité lors de cette réunion.

La rencontre de mercredi sera la troisième entre Benjamin Netanyahu et Vladimir Poutine depuis le début de l’année.

En savoir plus sur :
C’est vous qui le dites...