Israël en guerre - Jour 256

Rechercher
Les victimes du 7 octobre

Nir Madmon, 23 ans : barman passionné de sports extrêmes

Assassiné alors qu'il fuyait le festival de musique Supernova le 7 octobre

Nir Madmon (Crédit : Autorisation)
Nir Madmon (Crédit : Autorisation)

Nir Madmon, 23 ans, originaire du Moshav Peduim dans le sud du pays, a été assassiné par des terroristes du groupe palestinien du Hamas alors qu’il fuyait le festival de musique Supernova le 7 octobre.

Nir a été enterré le 12 octobre à Peduim. Il laisse derrière lui ses parents, Ruth et Yehu, et ses deux sœurs aînées, Chen et Noy.

Il était allé à la rave avec sa petite amie, Shoham Turgeman, qui a également été tuée ce jour-là, et deux de leurs amis, Shani Ben Ami et Eden Abdulayev. Ils travaillaient tous les quatre au restaurant et au bar 2c à Tel Aviv, où Nir et Shoham se sont connus. Ils se sont rendus au festival ensemble où ils ont été assassinés tous les quatre.

Après avoir terminé ses études secondaires, Nir a effectué son service militaire obligatoire à Bisla, l’école de défense aérienne. Après cela, il a déménagé à Tel Aviv où il a été embauché dans un restaurant, où il gérait le bar. Selon un éloge funèbre, il envisageait de faire des études d’ingénieur civil.

Ses amis et sa famille ont déclaré qu’il aimait les fêtes et les festivals, ainsi que les sports extrêmes et les aventures en plein air.

Sur Instagram, Gaya Lek, une amie de Nir et Shoham, a noté que « depuis leur rencontre jusqu’à ce qu’ils nous soient enlevés trop tôt, ils ne se sont pas quittés un seul instant ». Le couple, écrit-elle, « était vraiment complémentaire, du plus profond de son âme, comme dans un conte de fées. Un amour qui n’arrive qu’une fois dans une vie ».

Le couple « aimait célébrer la vie, rire, danser et être heureux… Nous nous souviendrons toujours d’eux dans nos cœurs et nous ne les oublierons jamais ».

Chen, la sœur de Nir, a écrit sur Facebook : « Le monde a perdu une âme immense et bonne comme aucune autre – je t’aime pour toujours, repose en paix ». Noy a écrit que Nir était « le plus beau cadeau de ma vie pour un temps si court – tu seras dans mon cœur pour toujours ! »

Sa mère, Ruth, a écrit qu’elle « aimerait retourner au 6 octobre. Nir, tu me manques, ta perte est immense, tu resteras à jamais dans mon cœur ». Quelques mois plus tard, elle a ajouté : « Il n’y avait personne comme toi avant et il n’y aura personne comme toi après – tu resteras à jamais dans mon cœur ».

En savoir plus sur :
S'inscrire ou se connecter
Veuillez utiliser le format suivant : example@domain.com
Se connecter avec
En vous inscrivant, vous acceptez les conditions d'utilisation
S'inscrire pour continuer
Se connecter avec
Se connecter pour continuer
S'inscrire ou se connecter
Se connecter avec
check your email
Consultez vos mails
Nous vous avons envoyé un email à gal@rgbmedia.org.
Il contient un lien qui vous permettra de vous connecter.
image
Inscrivez-vous gratuitement
et continuez votre lecture
L'inscription vous permet également de commenter les articles et nous aide à améliorer votre expérience. Cela ne prend que quelques secondes.
Déjà inscrit ? Entrez votre email pour vous connecter.
Veuillez utiliser le format suivant : example@domain.com
SE CONNECTER AVEC
En vous inscrivant, vous acceptez les conditions d'utilisation. Une fois inscrit, vous recevrez gratuitement notre Une du Jour.
Register to continue
SE CONNECTER AVEC
Log in to continue
Connectez-vous ou inscrivez-vous
SE CONNECTER AVEC
check your email
Consultez vos mails
Nous vous avons envoyé un e-mail à .
Il contient un lien qui vous permettra de vous connecter.