Nouveau vol dans une base militaire à Beer Sheva
Rechercher

Nouveau vol dans une base militaire à Beer Sheva

Les voleurs ont utilisé des drones pour recueillir des informations sur la base et causer une panne de courant ; de l’équipement militaire a été volé, mais pas d’armes

Un soldat israélien dans un champ près de sa base militaire, à Beer Sheva, dans le sud d'Israël, le 31 mars 2014. (Crédit : Mendy Hechtman / FLASH90)
Un soldat israélien dans un champ près de sa base militaire, à Beer Sheva, dans le sud d'Israël, le 31 mars 2014. (Crédit : Mendy Hechtman / FLASH90)

Pour la deuxième fois en une semaine, des voleurs ont pénétré dans une base militaire dans le sud du pays, utilisant des drones pour recueillir des renseignements et provoquer une panne de courant.

Selon la Douzième chaine, les individus ont utilisé un drone durant l’assaut sur la base, dont l’un a heurté un poteau électrique et provoqué une panne de courant, suite à laquelle les voleurs ont pénétré dans la base.

Ils auraient également utilisé des drones pour recueillir des renseignements avant les faits, survenus à la base de Natan dans la ville de Beer Sheva.

La Douzième chaine indique que la police et l’armée étaient au courant des projets de cambriolage dans la base, mais qu’elles n’ont pris aucune mesure pour les empêcher.

Selon la chaine, les voleurs ne sont pas parvenus à s’emparer d’armes, mais ont mis la main sur d’autres équipements militaires.

Aucun autre détail n’a été donné sur la nature du matériel volé et aucun suspect n’a été arrêté en relation avec le vol.

« Suite à des événements exceptionnels dans la zone, le niveau de sécurité de la base a été immédiatement relevé », a déclaré l’armée dans un communiqué. « Nous soulignons qu’aucune arme n’a été volée à l’unité et qu’il n’y a eu aucun dommage contre le générateur, bien qu’une brèche ait été identifiée dans la clôture, qui a été immédiatement réparée. »

« De plus, suite à l’identification de drones civils dans la zone militaire, des moyens technologiques ont été utilisés en coordination avec la police israélienne », a déclaré l’armée israélienne, sans donner plus de détails.

Les faits surviennent après une série d’actes criminels commis par des voleurs de la région dans des installations militaires du sud d’Israël censées être fortement protégées.

Lundi, un voleur de voiture présumé est entré par effraction dans la base aérienne de Nevatim, appartenant à l’armée de l’air israélienne dans le nord du désert du Neguev, après avoir abandonné une voiture qu’il aurait volée dans la ville voisine de Dimona, provoquant une importante course-poursuite, ont annoncé la police et l’armée.

Une voiture volée abandonnée à l’intérieur de la base militaire de Nevatim, appartenant à l’armée de l’air israélienne, après qu’un voleur présumé a pénétré sur le site, crevant ses pneus sur des herses à l’entrée, le 8 février 2021. (Crédit : Police israélienne)

Selon l’armée, le suspect a franchi une clôture ouverte de la base, mais ses pneus ont été crevés par les herses installées sur la route. Il a ensuite abandonné le véhicule et s’est enfui à pied, à l’intérieur de la base.

L’incident est une violation grave de la sécurité dans ce qui est considéré comme la base la plus importante de l’armée de l’air, dans laquelle il devrait être plus difficile de pénétrer par effraction.

Ces dernières semaines, en plein jour, des voleurs se sont emparés de tentes militaires et d’autres équipements à la base d’entraînement de Tzéélim, ainsi que de 20 000 balles dans la base militaire de Sdeh Teiman au nord de Beer Sheva.

Judah Ari Gross a contribué à cet article.

En savoir plus sur :
C’est vous qui le dites...