Nouvelle agression d’un enseignant juif à Marseille, selon le BNVCA
Rechercher

Nouvelle agression d’un enseignant juif à Marseille, selon le BNVCA

Jonathan B. âgé de 38 ans, a été agressé le 16 mai 2017, alors qu'il marchait rue d'Italie par un individu armé d'un pistolet et d'une massue

Benjamin Amsellem (d), un autre enseignant juif poignardé il y a un an, par un jeune de 15 ans avec une machette, parle à la presse, le 12 janvier 2016. (Crédit : AFP / BORIS HORVAT)
Benjamin Amsellem (d), un autre enseignant juif poignardé il y a un an, par un jeune de 15 ans avec une machette, parle à la presse, le 12 janvier 2016. (Crédit : AFP / BORIS HORVAT)

Selon une plainte, constatée par le Bureau national de vigilance contre l’antisémitisme, un enseignant juif portant « barbe et kippa » précise le BNVCA, a été agressé le 16 mai à 11h15 avenue d’Italie, dans le 6e arrondissement de Marseille.

Selon les déclarations de la victime contenues dans la plainte, Jonathan B. âgé de 38 ans, a été agressé alors qu’il regagnait son domicile après avoir enseigné à l’école juive, Gan Ami. Il dit avoir été menacé par un individu armé d’un pistolet et d’une massue.

« L’agresseur décrit comme un homme de 40 ans environ, de type nord africain, mesurant 1.60 environ et portant une casquette bleue, le menace avec une arme à feu qu’il tient à la main à hauteur de son front, en lui ordonnant » Mets toi à genoux » détaille le BNVCA.

La victime se serait défendue en écartant le bras armé de son agresseur, qui l’aurait ensuite frappé avec la massue qu’il tenait dans l’autre main. L’agresseur s’est ensuite enfui tandis que Jonathan B. a alerté la police.

« Le service médical des Urgences Judiciaires lui a prescrit une interruption de temps de travail (ITT) de 7 jours » ajoute le BNVCA qui ajoute que, Mr B. ans a précisé que l’auteur des faits n’a proféré aucune insulte anti-juive.

Mais pour le BNVCA, le judaïsme affiché de Jonathan B. (Kippa et barbe) ne laisse planer que peu de doutes sur la caractère antisémite de cette agression, et enjoint la justice à qualifier l’agression comme telle.

Le 12 janvier 2016, Benjamin Amsellem, un autre enseignant juif avait été agressé par un jeune homme armé d’une machette, et se réclamant ouvertement de l’organisation jihadiste Etat islamique.

En savoir plus sur :
C’est vous qui le dites...