Rechercher

Par téléphone, Herzog et Poutine s’invitent mutuellement

Le président israélien a adressé ses vœux de bonne année au dirigeant russe et l'a convié à participer à l'inauguration du musée du soldat juif de la Seconde Guerre mondiale

Isaac Herzog, président d’Israël à Jérusalem, le 7 juin 2021 à gauche (Crédit : Mark Neyman / Bureau de presse du gouvernement /CC BY-SA 3.0) et Vladimir Poutine, président russe dans la salle d'exposition Manezh, dans le centre de Moscou, le 23 décembre 2021. (Crédit : Natalia KOLESNIKOVA / AFP)
Isaac Herzog, président d’Israël à Jérusalem, le 7 juin 2021 à gauche (Crédit : Mark Neyman / Bureau de presse du gouvernement /CC BY-SA 3.0) et Vladimir Poutine, président russe dans la salle d'exposition Manezh, dans le centre de Moscou, le 23 décembre 2021. (Crédit : Natalia KOLESNIKOVA / AFP)

Vendredi, Isaac Herzog et Vladimir Poutine ont discuté par téléphone. Le président israélien a souhaité à son homologue russe et à son peuple une bonne année et un joyeux Novy God (célébration russe du Nouvel An et du Jour de l’An), selon un communiqué du bureau d’Isaac Herzog.

Les deux hommes se sont réjouis des liens étroits et croissants entre leurs pays survenus ces 30 dernières années.

« Les deux présidents ont souligné la coopération large et croissante dans divers domaines, en particulier dans les domaines de l’économie, de la science et de l’agriculture », peut-on notamment lire.

Isaac Herzog a remercié Vladimir Poutine « pour ses déclarations en faveur de la sécurité de l’État d’Israël et de ses citoyens », selon le communiqué.

Le président russe Vladimir Poutine (à droite) et le Premier ministre Naftali Bennett parlent lors de leur rencontre à Sotchi, en Russie, le 22 octobre 2021. (Crédit : Evgeny Biyatov, Sputnik, Kremlin Pool Photo via AP)

Le président russe a remercié son interlocuteur de l’avoir invité à se rendre en Israël pour participer à l’inauguration du Musée Chaim Herzog du soldat juif de la Seconde Guerre mondiale. Le musée, qui porte le nom du défunt père du président israélien, ouvrira ses portes l’année prochaine.

Le compte rendu indique que M. Poutine a invité M. Herzog à se rendre en Russie « prochainement ».

Le ministre russe des Affaires étrangères, Sergei Lavrov, devait se rendre dans la région au début du mois, mais il a finalement annulé. Interrogés par le Times of Israel, des responsables israéliens ont dit ne pas en connaître les raisons mais ont cité des articles de presse russes qui évoquaient des « raisons personnelles ». Une nouvelle date n’a pas encore été annoncée.

Le Premier ministre Naftali Bennett s’est rendu en Russie en octobre et a tenu plusieurs réunions avec Vladimir Poutine et d’autres hauts responsables russes. Il s’agissait de sa première visite dans le pays en tant que Premier ministre.

Le président russe Vladimir Poutine s’adresse à une réunion élargie du conseil du ministère russe de la Défense au Centre de contrôle de la défense nationale à Moscou, en Russie, le 21 décembre 2021. (Crédit : Mikhail Tereshchenko, Sputnik, Kremlin Pool Photo via AP)

Jeudi, Vladimir Poutine a exhorté l’Occident à répondre « immédiatement » à la demande russe de garanties de sécurité excluant l’expansion de l’OTAN en Ukraine et le déploiement des armes de l’alliance militaire dans ce pays.

S’exprimant au cours d’une conférence de presse annuelle marathon, le dirigeant russe s’est félicité des pourparlers avec les États-Unis qui doivent débuter à Genève le mois prochain, mais a sévèrement prévenu que Moscou attendait de ces discussions des résultats rapides.

« Nous leur avons fait savoir de manière claire et précise que toute nouvelle expansion de l’OTAN vers l’est est inacceptable », a déclaré M. Poutine.

Moscou a présenté sa demande alors que les tensions s’intensifient en raison du renforcement des troupes russes près de l’Ukraine. Au début du mois, le président américain Joe Biden a averti Vladimir Poutine, lors d’une conférence téléphonique, que la Russie subirait de « graves conséquences » si elle attaquait l’Ukraine.

En savoir plus sur :
C’est vous qui le dites...