Israël en guerre - Jour 228

Rechercher

Paris : 5 et 6 ans de prison pour les auteurs d’une agression antisémite

Un homme juif avait rapporté avoir été insulté, traité de "sale juif, sale race" et roué de coups le 6 août 2020 par deux hommes qui l'avaient suivi dans l'immeuble de ses parents

Rue Archereau, vue de la rue de Crimée, dans le 19e arrondissement de Paris. (Crédit : CC BY-SA 3.0)
Rue Archereau, vue de la rue de Crimée, dans le 19e arrondissement de Paris. (Crédit : CC BY-SA 3.0)

La cour d’assises de Paris a condamné la semaine dernière à 5 ans et 6 ans de prison deux individus qui avaient agressé un homme juif le 6 août 2020 dans un immeuble de la rue Archereau, dans le 19e arrondissement de Paris. Dans cette violente agression, la victime, David, s’était fait voler sa montre de luxe d’une valeur de 10 000 euros.

La cour a retenu le caractère antisémite de l’agression. David et sa famille étaient représentés par Me Ilana Soskin, et la LICRA, partie civile, par Me Michaël Bendavid, a indiqué l’organisation sur Twitter.

Les deux hommes reconnus coupables étaient âgés de 18 ans au moment des faits. Ils avaient été interpellés quelques jours après l’agression, puis déférés en comparution immédiate, où ils avaient alors nié le caractère antisémite des faits, expliquant avoir uniquement voulu voler la montre de la victime. Le tribunal s’était finalement déclaré compétent pour les juger, et une information judiciaire avait ensuite été ouverte.

La victime, David, âgé d’une trentaine d’années, avait rapporté dans sa plainte avoir été insulté, traité de « sale juif, sale race » et roué de coups par les deux hommes. Ceux-ci l’avaient suivi l’ascenseur de l’immeuble de ses parents, dans l’est de la capitale, où il était venu chercher sa fille.

C’est le père du jeune homme qui l’avait découvert dans la cage d’escalier, inconscient, s’inquiétant de ne pas le voir arriver.

L’homme portait une kippa au moment des faits, selon Sammy Ghozlan, président du Bureau national de vigilance contre l’antisémitisme (BNVCA) qui avait dévoilé l’affaire.

Cette agression avait suscité l’indignation de responsables politiques, notamment de la maire de Paris Anne Hidalgo et de la présidente de la région Valérie Pécresse.

L’AFP a participé à cet article

En savoir plus sur :
S'inscrire ou se connecter
Veuillez utiliser le format suivant : example@domain.com
Se connecter avec
En vous inscrivant, vous acceptez les conditions d'utilisation
S'inscrire pour continuer
Se connecter avec
Se connecter pour continuer
S'inscrire ou se connecter
Se connecter avec
check your email
Consultez vos mails
Nous vous avons envoyé un email à gal@rgbmedia.org.
Il contient un lien qui vous permettra de vous connecter.
image
Inscrivez-vous gratuitement
et continuez votre lecture
L'inscription vous permet également de commenter les articles et nous aide à améliorer votre expérience. Cela ne prend que quelques secondes.
Déjà inscrit ? Entrez votre email pour vous connecter.
Veuillez utiliser le format suivant : example@domain.com
SE CONNECTER AVEC
En vous inscrivant, vous acceptez les conditions d'utilisation. Une fois inscrit, vous recevrez gratuitement notre Une du Jour.
Register to continue
SE CONNECTER AVEC
Log in to continue
Connectez-vous ou inscrivez-vous
SE CONNECTER AVEC
check your email
Consultez vos mails
Nous vous avons envoyé un e-mail à .
Il contient un lien qui vous permettra de vous connecter.