Rechercher

Petah Tikva : arrestation d’un homme soupçonné d’avoir attaqué sa femme à la hache

La femme de 47 ans a été hospitalisée dans un état modéré ; leurs deux filles auraient tenté de défendre leur mère, l'une d'elles a été légèrement blessée

Illustration - Une voiture de police et une ambulance à Petah Tikva, le 4 août 2017 (Crédit: Roy Alima/Flash90)
Illustration - Une voiture de police et une ambulance à Petah Tikva, le 4 août 2017 (Crédit: Roy Alima/Flash90)

Un homme de 54 ans a été arrêté samedi, soupçonné d’avoir attaqué sa femme avec une hache devant leurs filles.

La femme âgée de 47 ans a été transportée à l’hôpital Beilinson dans un état modéré.

Selon le site d’information Ynet, les deux filles du couple ont tenté de défendre leur mère contre leur père lors de l’attaque, qui s’est déroulée au domicile familial dans la ville de Petah Tikva.

L’une des filles a été légèrement blessée mais n’a pas dû être hospitalisée.

Des sources proches de l’enquête ont déclaré que la mère a été « miraculeusement sauvée ».

L’homme doit comparaître devant le tribunal de première instance de Petah Tikva pour une audience dimanche.

Les militants se plaignent depuis longtemps que l’on ne fasse pas assez pour prévenir la violence contre les femmes en Israël, en particulier dans les cas déjà connus des autorités.

En novembre, la ministre des Transports, Merav Michaeli, qui préside également une commission ministérielle sur l’égalité des sexes, a annoncé l’allocation de 155 millions de shekels à un plan national de lutte contre les violences faites aux femmes.

Selon un rapport publié par des chercheurs de l’Université hébraïque de Jérusalem en janvier, 16 cas de femmes assassinées en Israël par un parent ou un partenaire ont été recensés en 2021, et 21 cas en 2020.

Parmi les cas récents, citons une femme d’une cinquantaine d’années retrouvée morte dans un appartement de la ville côtière d’Ashdod, dont le mari a été arrêté par la suite ; une femme de 62 ans poignardée à mort dans la ville de Kiryat Ata, dans le nord du pays, au début du mois, dont le fils a été arrêté comme principal suspect ; un homme de 30 ans originaire de Lod qui a avoué le mois dernier avoir tué sa mère de 60 ans ; et une femme de 26 ans retrouvée morte dans un appartement de Ramat Gan en janvier, dont le partenaire de 32 ans, soupçonné de l’avoir tuée, a été arrêté par la police.

En savoir plus sur :
C’est vous qui le dites...