Israël en guerre - Jour 236

Rechercher
La Nuit fait partie du programme scolaire" data-image_url="https://static.timesofisrael.com/fr/uploads/2023/01/Capture-décran-2023-01-29-à-09.05.36.png" data-image_width="1204" data-image_height="756">

Philadelphie : Une citation d’Elie Wiesel brièvement retirée des murs d’un lycée

Le district a finalement annulé la décision du directeur qui invoquait la politique de "neutralité" et fait remarquer que La Nuit fait partie du programme scolaire

Central Bucks High School South, à Philadelphie. (Crédit : CC BY-SA 2.5/Michael H. Parker)
Central Bucks High School South, à Philadelphie. (Crédit : CC BY-SA 2.5/Michael H. Parker)

JTA – Une citation de l’auteur lauréat du prix Nobel et survivant de la Shoah, Elie Wiesel, a été brièvement retirée des murs d’un lycée de la région de Philadelphie, apparemment parce qu’elle violait la politique de « neutralité » de l’établissement.

La semaine dernière, le directeur d’un lycée du comté de Bucks, en Pennsylvanie, a ordonné au bibliothécaire de l’établissement de retirer quatre affiches comportant la citation de Wiesel.

« J’ai juré de ne jamais me taire chaque fois et partout où des êtres humains endurent la souffrance et l’humiliation. Nous devons toujours prendre parti. La neutralité aide l’oppresseur, jamais la victime. Le silence encourage le tourmenteur, jamais le tourmenté. » Cette citation est tirée du discours d’acceptation du prix Nobel de 1986 de Wiesel.

Cela allait à l’encontre d’une nouvelle politique controversée du district interdisant aux enseignants de s’engager dans des « activités de plaidoyer » ou d’afficher des signes ou des symboles de « toute question partisane, politique ou de politique sociale ».

« Si je ne l’enlevais pas, je savais qu’il y aurait des conséquences qui pourraient m’affecter », a déclaré le bibliothécaire, Matt Pecic, aux médias locaux. C’est sa fille qui lui avait initialement envoyé la citation par courriel, en disant qu’elle lui faisait penser à lui.

Le district a autorisé la Central Bucks High School South à remettre les affiches le lendemain et a publié une déclaration soulignant que les mémoires de Wiesel, La Nuit, font partie intégrante de son programme. Le district a également présenté ses excuses « pour toute blessure ou préoccupation que cela a pu causer, en particulier pour les membres de la communauté juive ».

Elie Wiesel, auteur, prix Nobel de la Paix et survivant de la Shoah, devant une photo de lui et d’autres détenus au camp de concentration de Buchenwald en 1945, pendant sa visite au musée et mémorial de la Shoah, Yad Vashem, à Jérusalem, le 18 décembre 1986. (Crédit : AFP/Sven Naxkstrand)

« Nous regrettons que la décision de retirer les affiches ait été prise », a déclaré le district. La déclaration ajoute que l’administration a demandé au bibliothécaire « de présenter la citation en conjonction avec le livre de Wiesel afin de promouvoir la recherche pédagogique et l’intérêt des élèves pour la lecture du roman, ou de la retirer ».

L’incident est le dernier exemple en date de la façon dont le matériel juif, en particulier les enseignements sur la Shoah, a été emporté par les attaques de la droite contre les écoles publiques. L’année dernière, un conseil scolaire du Tennessee a retiré le livre Maus d’Art Spiegelman de son programme scolaire en raison d’une illustration de nu et de propos blasphématoires figurant dans le livre.

Plusieurs écoles du Missouri ont retiré les livres sur l’Histoire de la Shoah destinés aux enfants, craignant les représailles d’une nouvelle loi de l’État, et des écoles de Floride ont retiré un livre d’images sur une famille juive avec deux pères et un ensemble de livres sur le thème de la diversité, dont un sur le Shabbat.

Une école publique du Texas a également brièvement retiré une adaptation sous forme de roman graphique du journal d’Anne Frank, tandis que les législateurs de plusieurs États ont suggéré que les instructeurs restent « impartiaux » sur des questions telles que les nazis.

La couverture des mémoires de la Shoah d’Elie Wiesel « La Nuit ». (Autorisation)

Les origines de l’agitation dans le comté de Bucks sont similaires à beaucoup de ces cas. La nouvelle loi sur la « neutralité » du district a été adoptée par un conseil d’administration qui comprend plusieurs candidats d’extrême-droite récemment élus. Les préoccupations relatives à la « théorie critique de la race » et à l’identité LGBTQ dans les écoles publiques ont incité de nombreux candidats de ce type à se présenter aux conseils scolaires dans tout le pays.

La décision du conseil du comté de Bucks d’adopter sa propre politique de « neutralité » au début du mois lui a valu l’ire de l’American Civil Liberties Union et a contribué à déclencher une enquête fédérale sur le district.

« Ce type de sectarisme s’est beaucoup trop normalisé dans ma communauté », a écrit Lela Casey, un parent juif du district, dans un récit à la première personne sur le retrait de l’affiche sur le site juif Kveller de la Jewish Telegraphic Agency.

« C’est exactement le type de censure que nous craignions être la conséquence d’une politique trop large et nuisible », a déclaré Andrew Goretsky, directeur régional de la Philadelphia l’Anti-Defamation League (ADL), au Philadelphia Inquirer.

En savoir plus sur :
S'inscrire ou se connecter
Veuillez utiliser le format suivant : example@domain.com
Se connecter avec
En vous inscrivant, vous acceptez les conditions d'utilisation
S'inscrire pour continuer
Se connecter avec
Se connecter pour continuer
S'inscrire ou se connecter
Se connecter avec
check your email
Consultez vos mails
Nous vous avons envoyé un email à gal@rgbmedia.org.
Il contient un lien qui vous permettra de vous connecter.
image
Inscrivez-vous gratuitement
et continuez votre lecture
L'inscription vous permet également de commenter les articles et nous aide à améliorer votre expérience. Cela ne prend que quelques secondes.
Déjà inscrit ? Entrez votre email pour vous connecter.
Veuillez utiliser le format suivant : example@domain.com
SE CONNECTER AVEC
En vous inscrivant, vous acceptez les conditions d'utilisation. Une fois inscrit, vous recevrez gratuitement notre Une du Jour.
Register to continue
SE CONNECTER AVEC
Log in to continue
Connectez-vous ou inscrivez-vous
SE CONNECTER AVEC
check your email
Consultez vos mails
Nous vous avons envoyé un e-mail à .
Il contient un lien qui vous permettra de vous connecter.