Rechercher

Plus de 6 000 Ukrainiens ont immigré en Israël en un mois, deux fois plus qu’en 2021

Des Russes et Biélorusses fuyant la répression dans leur pays sont également accueillis en Israël ; le gouvernement établit des programmes interministériels pour les accueillir

Judah Ari Gross est le correspondant militaire du Times of Israël.

Des immigrants ukrainiens, rescapés des combats en Ukraine, arrivent à l’aéroport Ben Gurion, le 17 mars 2022. (Crédit : Yossi Zeliger/Flash90)
Des immigrants ukrainiens, rescapés des combats en Ukraine, arrivent à l’aéroport Ben Gurion, le 17 mars 2022. (Crédit : Yossi Zeliger/Flash90)

Le ministère de l’Immigration et de l’Intégration a annoncé jeudi que plus de 6 000 Ukrainiens avaient immigré en Israël depuis que la Russie a envahi le pays il y a un mois, soit environ deux fois plus qu’en 2021.

Toujours selon le ministère, 8 238 personnes originaires d’Ukraine, Russie et Biélorussie seraient arrivées en Israël depuis le début de l’offensive russe, dont plus de 75% d’Ukrainiens. (Considérant ces immigrants comme fuyant des crises humanitaires – la guerre en Ukraine et la répression en Russie et en Biélorussie – le ministère les a regroupés à des fins statistiques.)

Plus de 500 nouveaux immigrants seraient arrivés en Israël hier et 400 autres sont attendus ce jeudi.

L’Agence juive, une organisation proto-gouvernementale qui supervise l’immigration en Israël, a déclaré avoir considérablement intensifié le rythme de ses vols d’évacuation pour faire face à la crise des réfugiés aux frontières de l’Ukraine, toujours plus aiguë.

Sur les plus de 8 000 nouveaux immigrants arrivés au cours du dernier mois, environ un quart auraient choisi de passer leurs premières semaines dans le pays dans des chambres d’hôtel louées par le gouvernement.

Les autres auraient trouvé eux-mêmes leur hébergement, souvent au domicile de proches déjà installés en Israël.

« Un nombre croissant d’immigrants arrive chaque jour, et nos prévisions en matière d’immigration se réalisent. Nous en attendons beaucoup d’autres et nous nous y préparons. En plus de l’aide immédiate aux immigrants, nous travaillons actuellement à l’élaboration de grands programmes dans les domaines de l’aide sociale, de l’éducation, de l’emploi, du logement et une multitude d’autres aspects, et je suis heureuse de voir la coopération à l’œuvre avec d’autres membres du gouvernement », a déclaré la ministre de l’Immigration et de l’Intégration, Pnina Tamano-Shata, dans un communiqué.

A LIRE : Devenus soudainement des parias, les Juifs cherchent un moyen de quitter la Russie

En savoir plus sur :
C’est vous qui le dites...