Rassemblement à Lod après la mort de Moussa Hassouna
Rechercher

Rassemblement à Lod après la mort de Moussa Hassouna

Des proches de Moussa Hassouna réclament « la justice » après qu'il a été tué dans le centre de la ville par des hommes juifs qui affirment avoir agi en légitime défense

Des Arabes israéliens manifestent après l'assassinat par balle de Musa Hassouna, devant le tribunal central du district de Lod le 28 mai 2021. (Crédit : Avshalom Sassoni / Flash90)
Des Arabes israéliens manifestent après l'assassinat par balle de Musa Hassouna, devant le tribunal central du district de Lod le 28 mai 2021. (Crédit : Avshalom Sassoni / Flash90)

La famille d’un Arabe israélien tué lors des récentes violences ethniques à Lod s’est rassemblée devant un tribunal du centre-ville vendredi, pour protester contre le déroulement de l’enquête sur sa mort.

Plus de 100 personnes ont pris part à la manifestation suite à la fusillade mortelle de Moussa Hassouna au début du mois au cours des affrontements à Lod. La police a arrêté quatre suspects juifs après la fusillade, qui ont affirmé avoir agi en état de légitime défense. Ils ont tous été libérés sous caution depuis.

Les suspects affirment que Hassouna faisait partie d’un gang d’émeutiers qui les a attaqués, tandis que les proches de Hassouna ont déclaré qu’il n’était pas impliqué et qu’il se tenait à distance des troubles lorsqu’il a été abattu.

Parmi les participants au rassemblement figuraient les députés Ayman Odeh et Ahmad Tibi de la Liste arabe unie.

« Si la victime du meurtre était juive, [le ministre de la Sécurité publique] Amir Ohana serait le premier à s’assurer que [l’auteur] soit sévèrement puni, mais lorsque la victime du meurtre est un citoyen arabe, les meurtriers ont le plein appui des forces de l’ordre et du système de justice », a déclaré Odeh.

Il a ajouté : « Un meurtre est un meurtre ? Pas dans le pays qui a voté la loi de l’État-nation. » Il fait référence à la loi de 2018 qui définit Israël comme l’État-nation du peuple juif, une législation qualifiée de raciste par de nombreux Arabes et la communauté druze.

Des Arabes israéliens manifestent après l’assassinat par balle de Musa Hassouna, devant le tribunal central du district de Lod le 28 mai 2021. (Crédit : Avshalom Sassoni / Flash90)

Un parent anonyme de Hassouna a déclaré au quotidien Haaretz que la famille voulait « la justice » pour lui.

« C’est une personne qui aimait la vie, pas quelqu’un qui voulait mourir », a déclaré son proche.

Un autre rassemblement est prévu pour samedi soir.

Vendredi également, le commissaire de police Kobi Shabtai s’est rendu dans une maison juive de Lod qui a été incendiée pendant la nuit, affirmant qu’il pensait que « c’était une question de temps » avant que les suspects soient arrêtés.

Personne n’a été blessé dans l’incident, les occupants de la maison ayant rapidement éteint le feu.

Ils ont utilisé des extincteurs qu’ils avaient acquis lors des récentes émeutes dans la ville en prévision d’un tel évènement, selon le site d’information Ynet.

En savoir plus sur :
C’est vous qui le dites...