« Régime de Vichy » : Le Mémorial de la Shoah apporte une clarification
Rechercher

« Régime de Vichy » : Le Mémorial de la Shoah apporte une clarification

Le Mémorial explique qu’à "aucun moment il n’a été question de supprimer totalement cette désignation 'Régime de Vichy' devenue emblématique"

Le mémorial de la Shoah de Paris, le 22 avril 2019. (Crédit : Stéphanie Bitan/Times of Israël)
Le mémorial de la Shoah de Paris, le 22 avril 2019. (Crédit : Stéphanie Bitan/Times of Israël)

La semaine dernière, le maire de la ville de Vichy se réjouissait de la possible décision du Mémorial de la Shoah de Paris de mettre un terme à l’expression « Régime de Vichy ».

« Lorsque nous procéderons à la rénovation de notre site Internet et après la validation de notre conseil scientifique, nous modifierons le texte en ayant recours à une autre terminologie », avait indiqué dans une lettre Jacques Fredj, directeur du Mémorial de la Shoah, à Frédéric Aguilera, maire de Vichy.

Si la décision restait encore soumise à validation, le maire, qui se bat pour redorer le blason de sa ville, interpellant systématiquement les personnalités publiques qui utilisent l’expression « Régime de Vichy », estimait qu’il s’agissait déjà d’une « étape importante et symbolique ».

Suite aux articles de presse parus sur le sujet ces derniers jours, le Mémorial de la Shoah a tenu à apporter une clarification. L’institution a ainsi estimé que la lettre de son directeur avait été « mal interprétée », indiquant : « Dans un courrier de réponse au maire de Vichy, Jacques Fredj a écrit qu’il s’engageait à mettre en débat au sein du conseil scientifique du Mémorial l’utilisation de la dénomination ‘Régime de Vichy’ lorsque surviendrait la refonte du site Internet du Mémorial. Cette refonte n’est pas à l’ordre du jour actuellement. »

Le Mémorial a ajouté qu’à « aucun moment il n’a été question de supprimer totalement cette désignation devenue emblématique, utilisée par tant d’historiens et tant d’ouvrages historiques. Il s’agit plutôt de la préciser, de la diversifier et de se questionner sur les références historiques à laquelle elle renvoie ».

L’institution explique ainsi vouloir plutôt remettre en débat « la responsabilité de Pétain et de Laval » dans la « mise en œuvre du programme et de la politique antisémite du régime qu’ils ont initiés et menés de 1940 à 1944 » – ce que la terminologie « Régime de Vichy » ne « rend pas compte ».

« 75 ans après la fin de la guerre et alors que nous constatons un déficit de connaissances parmi les jeunes, affiner et compléter la terminologie avec des références historiques contribuera à mieux transmettre l’histoire de la Shoah », conclut le communiqué.

En savoir plus sur :
C’est vous qui le dites...