Rechercher

Sévères condamnations après qu’une femme a été gravement blessée par des haredim

Le Premier ministre sortant, Yair Lapid, et le Premier ministre désigné, Benjamin Netanyahu, ont exhorté les autorités à punir sévèrement les émeutiers de Jérusalem

 Des émeutiers ultra-orthodoxes affrontant la police à Jérusalem, le 15 décembre 2022. (Crédit : Police israélienne)
 Des émeutiers ultra-orthodoxes affrontant la police à Jérusalem, le 15 décembre 2022. (Crédit : Police israélienne)

Des législateurs de tous bords ont condamné vendredi les violentes manifestations organisées la veille à Jérusalem par des centaines d’extrémistes ultra-orthodoxes, au cours desquelles une passante a été grièvement blessée.

La femme de 40 ans, mère de 10 enfants, a été hospitalisée pour des blessures légères après avoir été heurtée par une poubelle envoyée par les manifestants. Mais au cours de la nuit, son état s’est détérioré et était considérée, au matin, dans un état grave, avait rapporté Ynet vendredi.

Des premières échauffourées dans le quartier Mea Shearim de la capitale avaient éclaté en réponse à l’arrestation d’un homme soupçonné d’avoir incendié un magasin de téléphones portables il y a plusieurs mois. Les magasins de téléphonie mobile sont parfois pris pour cible par des extrémistes religieux parce qu’ils ne respectent pas les mesures qui restreignent l’utilisation de ces appareils.

Le Premier ministre sortant, Yair Lapid, a souhaité « un prompt rétablissement à la femme gravement blessée lors des manifestations haredi à Jérusalem ».

« Je demande à la police d’enquêter rapidement et de punir sévèrement les coupables », a-t-il tweeté.

L’incident s’est produit pendant la transition entre le gouvernement sortant et la coalition prévue entre les partis d’extrême-droite et ultra-orthodoxes et le Likud. En conséquence, les ministres présumés du nouveau gouvernement étaient impatients de montrer que leurs appels à la sécurité étaient appliqués au-delà des frontières communautaires.

Le Premier ministre désigné, Benjamin Netanyahu, a également condamné sur Twitter la violence « des extrémistes ultra-orthodoxes à Jérusalem ».

« J’appelle la police à attraper les responsables de ce crime et à les traiter avec toute la rigueur de la loi. Il n’y a pas de place pour de telles violences dans les rues d’Israël », a-t-il déclaré.

Dans une déclaration, le futur ministre de la Sécurité nationale, Itamar Ben Gvir, du parti d’extrême-droite Otzma Yehudit, a demandé à la police de faire preuve d’une « extrême sévérité » contre les manifestants.

« La violence n’est pas une liberté d’expression, c’est de l’anarchie », a déclaré Ben Gvir. « Les anarchistes et les pommes pourries doivent être traités avec une extrême sévérité. »

« Les émeutiers, qui ont presque tué une femme et blessé des policiers, doivent aller en prison pour une très longue période », a-t-il ajouté.

Ben Gvir a émis cette condamnation bien qu’il ait été acclamé lors de l’émeute.

Les manifestants ont crié sur des policiers et des agents de la police des frontières, les traitant de « nazis, meurtriers, terroristes », a rapporté le site d’information Walla. « Ben Gvir va mettre de l’ordre ici », ont-ils clamé.

Le ministre sortant de la Sécurité intérieure, Omer Barlev, a tweeté que les émeutes avaient été perpétrées par des « extrémistes haredim qui tentent de s’accaparer la loi, et que leur place est en prison ».

Dans une déclaration, le ministre sortant des Finances, Avigdor Liberman, a accusé les dirigeants ultra-orthodoxes et Netanyahu d’ « ignorer les émeutes et leurs auteurs extrémistes ».

« J’ai parlé avec un officier de police de haut rang à Jérusalem qui m’a très clairement dit que la seule intervention des députés ultra-orthodoxes avait été dans le but de tout faire pour libérer les émeutiers qui ont été arrêtés avant Shabbat », a-t-il affirmé.

« Il est fortement ressenti que les émeutiers ultra-orthodoxes sont autorisés à faire n’importe quoi », a ajouté Liberman.

Le chef du parti Yahadout HaTorah, Yitzchak Goldknopf, a condamné la violence, mais a affirmé qu’elle n’avait été perpétrée que par « une poignée de manifestants » et a souligné que les manifestations devaient être organisées conformément à la loi.

« La liberté d’expression ne justifie en aucun cas la violence », a déclaré Goldknopf dans un communiqué, appelant à la répression des émeutiers et espérant le rétablissement complet de la victime.

Aryeh Deri, chef du parti ultra-orthodoxe Shas, a déclaré dans un communiqué qu’il était « choqué d’apprendre ce grave incident », ajoutant que « la violence et les émeutes ne sont pas une marque de protestation, mais un blasphème de Dieu. Je les condamne profondément. »

Des centaines de manifestants se sont rassemblés des heures durant dans la nuit de jeudi à vendredi. Ils ont bloqué des routes, incendié un feu de signalisation et des poubelles, et lancé des pierres sur la police.

Des émeutiers ultra-orthodoxes affrontant la police à Jérusalem, le 15 décembre 2022. (Crédit : Police israélienne)

Les pompiers ont éteint les incendies, mais l’une des poubelles a heurté la femme, causant les blessures. On ignore si la poubelle était en feu lorsqu’elle l’a touchée.

La police a arrêté au moins deux personnes pour trouble à l’ordre public et déclenchement d’incendie. Les suspects ont été emmenés dans un poste de police pour être interrogés.

Après le début des manifestations à Jérusalem, des manifestations distinctes ont éclaté à Beit Shemesh, une ville ultra-orthodoxe située à l’extérieur de Tel Aviv.

Les manifestations de Beit Shemesh ont eu lieu en réponse à l’arrestation de deux résidents il y a quelques jours pour vandalisme présumé sur des biens publics.

En savoir plus sur :
S'inscrire ou se connecter
Veuillez utiliser le format suivant : example@domain.com
Se connecter avec
En vous inscrivant, vous acceptez les conditions d'utilisation
S'inscrire pour continuer
Se connecter avec
Se connecter pour continuer
S'inscrire ou se connecter
Se connecter avec
check your email
Consultez vos mails
Nous vous avons envoyé un email à gal@rgbmedia.org.
Il contient un lien qui vous permettra de vous connecter.