Synagogue profanée de Jérusalem : 7 personnes interrogées puis relâchées
Rechercher

Synagogue profanée de Jérusalem : 7 personnes interrogées puis relâchées

La police estime que l'incident de la synagogue Sia'h Israël, dans le quartier de Kiryat Yovel était un cambriolage qui a pris la tournure d'un acte de vandalisme

Une synagogue vandalisée à Jérusalem, le 28 janvier 2019. (Crédit : unité du porte-parole de la police)
Une synagogue vandalisée à Jérusalem, le 28 janvier 2019. (Crédit : unité du porte-parole de la police)

Sept personnes ont été placées en garde à vue, interrogées puis relâchées mardi dans l’affaire de la synagogue Sia’h Israël, profanée de Jérusalem.

Un porte-parole de la police a refusé d’indiquer pourquoi ils ont été relâchés ni qui étaient les personnes interpellées, mais a assuré que l’enquête se poursuivait.

Le site Walla a rapporté que la police craint que l’incident qui s’est produit dans la synagogue de Kiryat Yovel était un cambriolage qui a pris la tournure d’un acte de vandalisme, parce que l’arche dans laquelle les rouleaux de la Torah étaient entreposés, a été vidée.

Les criminels pensaient probablement que de l’argent y était également conservé, a rapporté Hadashot, tout en soulignant que des articles de judaica en argent n’avaient pas été volés.

Le chef de la police Yoram Halevi a ordonné le déploiement de ressources supplémentaires pour appréhender les supects, a précisé le site.

En savoir plus sur :
C’est vous qui le dites...