Talia Friedman, fille de l’ambassadeur américain, a fait son alyah
Rechercher

Talia Friedman, fille de l’ambassadeur américain, a fait son alyah

L’infirmière de 23 ans est arrivée à Tel Aviv avec 232 autres nouveaux immigrants ; “elle réalise son rêve”, a dit son père

Raphael Ahren est le correspondant diplomatique du Times of Israël

Talia Friedman, à gauche, accueillie par son père, l'ambassadeur américain David Friedman, à son arivée à Tel Aviv pour son alyah, le 15 août 2017. (Crédit : Shahar Azran)
Talia Friedman, à gauche, accueillie par son père, l'ambassadeur américain David Friedman, à son arivée à Tel Aviv pour son alyah, le 15 août 2017. (Crédit : Shahar Azran)

L’ambassadeur des Etats-Unis en Israël, David Friedman, a accueilli mardi matin sa fille Talia, qui devenait officiellement une nouvelle citoyenne israélienne à l’aéroport Ben Gurion.

Talia, 23 ans, était l’une des 233 Américains et Canadiens arrivés pour faire leur alyah dans un avion affrété par Nefesh B’Nesfesh, une association qui promeut l’immigration juive en Israël.

« Nous sommes si fiers de notre Talia. Elle a toujours voulu vivre en Israël, et elle réalise son rêve », a dit l’ambassadeur américain aux journalistes, juste après l’atterrissage de l’avion d’El Al. « Toute notre famille est très fière d’elle. Nous sommes ici pour l’accueillir, la prendre dans nos bras et lui souhaiter behatzlah raba [beaucoup de succès] ici en Israël. »

Il a ajouté que « nous voulons seulement qu’elle soit heureuse. C’est quelque chose qu’elle a toujours voulu. Elle aime Israël. Nous aimons tous Israël. Toute notre famille aime Israël. Et c’est son rêve. Nous sommes très fiers d’elle. »

Les médias ont indiqué que Talia Friedman, infirmière, habiterait à Jérusalem, mais son père a dit qu’elle « allait vivre où elle le veut. Elle prendra ses propres décisions. »

En Israël, Talia continuera probablement à être infirmière, a indiqué son père. « J’espère qu’elle apportera la refua [médecine] aux gens qui en ont besoin ici en Israël. »

La décision de Talia Friedman de faire son alyah avait été rapportée en premier par le Times of Israël lundi soir.

« En tant que père, je célèbre la réalisation par ma fille Talia d’un rêve de toute une vie de faire partie de l’Etat d’Israël, a dit Friedman au Times of Israël. Toute notre famille est fière de la vision et de la détermination de Talia pour renforcer Medinat Israël [l’Etat d’Israël], l’un des alliés les plus forts et les plus importants des Etats-Unis. »

« Talia gardera sa citoyenneté américaine, et appartiendra au dynamique groupe des Israélo-Américains qui font beaucoup pour soutenir les deux pays. Nous lui souhaitons à elle, et aux autres olim [immigrants], un succès incroyable », a dit l’ambassadeur.

Le 15 mars, Talia avait été la seule des cinq enfants de Friedman à l’accompagner quand il était arrivé en Israël et s’était immédiatement rendue au mur Occidental, et quand il avait remis ses lettres de créance au président Rivlin le lendemain.

Friedman n’est pas le seul membre de l’administration Trump dont les enfants emménagent ce mois-ci en Israël. Jason Greenblatt, représentant spécial pour les négociations internationales, a annoncé dimanche sur Twitter que ses triplés allaient passer une année de césure en Israël pour un programme d’études juives.

Friedman, ancien avocat de Trump, est déjà profondément lié à Israël. Il a été un donateur très impliqué dans le soutien à l’implantation de Beit El, en Cisjordanie, et est propriétaire d’un logement à Jérusalem.

En savoir plus sur :
C’est vous qui le dites...