Israël en guerre - Jour 226

Rechercher

Trudeau: Israël doit cesser de tuer « femmes, enfants et bébés à Gaza »

Netanyahu a critiqué le Premier ministre canadien, rétorquant qu'Israël ne vise pas délibérément les civils alors que le Hamas a "décapité, brûlé vif, massacré" les non-combattants, le 7 octobre

Le Premier ministre canadien Justin Trudeau s'exprime devant les responsables lors de l'ASEAN-Indo-Pacific Forum (AIPF) en marge du sommet de l' Association of the Southeast Asian Nations (ASEAN) Summit à Jakarta, en Indonésie, le 6 septembre 2023. (Crédit : Adek Berry/Pool Photo via AP)
Le Premier ministre canadien Justin Trudeau s'exprime devant les responsables lors de l'ASEAN-Indo-Pacific Forum (AIPF) en marge du sommet de l' Association of the Southeast Asian Nations (ASEAN) Summit à Jakarta, en Indonésie, le 6 septembre 2023. (Crédit : Adek Berry/Pool Photo via AP)

Le Premier ministre canadien Justin Trudeau a exhorté mardi Israël à cesser « ce meurtre des femmes, des enfants, des bébés » dans le nord de Gaza, s’attirant les foudres de son homologue israélien.

Pendant une conférence de presse, Trudeau a déploré la situation « déchirante » à Gaza et indiqué que « le prix de la justice ne peut pas être la souffrance continue de tous les civils palestiniens ».

« Même les guerres ont des règles. Toutes les vies innocentes sont égales en valeur – israéliennes et palestiniennes », a-t-il ajouté.

Le Premier ministre canadien a appelé Israël à « exercer le maximum de retenue » dans sa guerre contre les terroristes à Gaza, disant que « le monde observe ».

« Nous entendons les témoignages des médecins, des membres des familles, des survivants, de ces enfants qui ont perdu leurs parents », a continué Trudeau. « Le monde assiste à ces meurtres de femmes, d’enfants, de bébés ».

« Cela doit cesser », a-t-il dit.

Trudeau a également appelé le Hamas à ne plus utiliser les civils palestiniens « comme boucliers humains », ajoutant que « tous les otages doivent être relâchés immédiatement et sans conditions ».

Les violences doivent cesser « de façon urgente », a-t-il insisté.

Répondant à Trudeau, le Premier ministre Benjamin Netanyahu a rétorqué que « ce n’est pas Israël qui prend délibérément pour cible des civils mais c’est le Hamas qui a décapité, brûlé vif et massacré des civils dans les pires horreurs faites aux Juifs depuis la Shoah. »

« Tandis qu’Israël fait tout son possible pour épargner les civils, le Hamas, de son côté, fait tout son possible pour qu’ils ne soient pas épargnés », a écrit Netanyahu sur X, anciennement Twitter. « Israël offre aux civils de Gaza des couloirs humanitaires et des zones sécurisées tandis que le Hamas les empêche de partir sous la menace des armes ».

« C’est le Hamas, et non Israël qui devrait rendre des comptes pour un double crime de guerre – prendre pour cible les civils tout en se cachant derrière eux ».

Netanyahu a aussi ajouté que « les forces de la civilisation doivent soutenir Israël dans sa lutte contre la barbarie du Hamas ».

Le Premier ministre Benjamin Netanyahu, le Premier ministre canadien Justin Trudeau, le prince héritier marocain Moulay Hassan et le roi du Maroc Mohammed VI, à Paris, le 11 novembre 2018. (crédit : AP Photo/Francois Mori/Pool)

Le Premier ministre canadien a aussi rendu hommage à la militante pacifiste israélo-canadienne Vivian Silver, 74 ans, portée disparue depuis l’attaque du Hamas le 7 octobre et dont la mort a été confirmée mardi.

Au Canada même, il a souligné que « les attaques antisémites à Montréal entre autres sont absolument inacceptables », après notamment des tirs répétés contre des écoles juives.

« En ces temps difficiles on ne peut pas oublier qui nous sommes, on ne peut pas oublier nos valeurs, on doit être là les uns pour les autres », a-t-il insisté.

Les propos tenus par Trudeau viennent en écho aux paroles prononcées, ce week-end, par le président français Emmanuel Macron qui avait déclaré à la BBC qu’il n’y avait « pas de justification » aux bombardement israéliens présumés « de ces bébés, de ces femmes, de ces personnes âgées », ajoutant qu’il « n’y a aucune raison à cela et cela n’a aucune légitimité. Nous recommandons donc vivement à Israël d’arrêter ». Il avait aussi répété un appel au cessez-le-feu dans la bande de Gaza – ce qui, selon Israël, équivaudrait à une victoire du groupe terroriste du Hamas.

Macron avait été critiqué avec force par Netanyahu et par d’autres responsables israéliens, le Premier ministre estimant que le président français avait fait « une grave erreur, factuellement et moralement » par ses accusations.

« Nous pouvons nous passer de leçon de morale », avait ajouté Netanyahu.

La France a ultérieurement cherché à apaiser la controverse, une source diplomatique confiant aux médias que Macron « n’a jamais laissé entendre et il ne pense pas que les forces israéliennes prennent délibérément pour cible des civils. Il a déclaré en permanence que l’utilisation des otages ou de la population civile s’apparentait à un chantage inacceptable ».

La source a répété que Macron condamnait l’attaque perpétrée par le Hamas sur le sol israélien, le 7 octobre, tout en prônant de livrer des efforts supplémentaires pour soulager la situation humanitaire à Gaza.

Le président Isaac Herzog a aussi indiqué que Macron l’avait appelé pour souligner qu’il « n’a pas et qu’il n’a jamais eu l’intention d’accuser Israël de viser délibérément des civils innocents dans la campagne menée contre l’organisation terroriste du Hamas ».

L’AFP a contribué à cet article.

En savoir plus sur :
S'inscrire ou se connecter
Veuillez utiliser le format suivant : example@domain.com
Se connecter avec
En vous inscrivant, vous acceptez les conditions d'utilisation
S'inscrire pour continuer
Se connecter avec
Se connecter pour continuer
S'inscrire ou se connecter
Se connecter avec
check your email
Consultez vos mails
Nous vous avons envoyé un email à gal@rgbmedia.org.
Il contient un lien qui vous permettra de vous connecter.
image
Inscrivez-vous gratuitement
et continuez votre lecture
L'inscription vous permet également de commenter les articles et nous aide à améliorer votre expérience. Cela ne prend que quelques secondes.
Déjà inscrit ? Entrez votre email pour vous connecter.
Veuillez utiliser le format suivant : example@domain.com
SE CONNECTER AVEC
En vous inscrivant, vous acceptez les conditions d'utilisation. Une fois inscrit, vous recevrez gratuitement notre Une du Jour.
Register to continue
SE CONNECTER AVEC
Log in to continue
Connectez-vous ou inscrivez-vous
SE CONNECTER AVEC
check your email
Consultez vos mails
Nous vous avons envoyé un e-mail à .
Il contient un lien qui vous permettra de vous connecter.