Trump “déçu et préoccupé” par les actes antisémites ; les associations juives réclament des actes
Rechercher

Trump “déçu et préoccupé” par les actes antisémites ; les associations juives réclament des actes

La Maison Blanche rappelle que “personne ne devrait avoir peur de suivre sa religion” ; les gouverneurs de New York et de Pennsylvanie ordonnent un renforcement de la sécurité

Donald Trump, président américain, lors d'un discours au musée national de l'histoire et de la culture afro-américaine, le 21 février 2017. (Crédit : Kevin Dietsch/Pool/Getty Images via JTA)
Donald Trump, président américain, lors d'un discours au musée national de l'histoire et de la culture afro-américaine, le 21 février 2017. (Crédit : Kevin Dietsch/Pool/Getty Images via JTA)

Le président américain Donald Trump a déclaré lundi qu’il était « déçu et préoccupé » par les actes antisémites qui se déroulent dans tous les Etats-Unis, alors que les associations juives demandent des mesures décisives et que les gouverneurs de deux états ont annoncé avoir ordonné des efforts concertés pour arrêter les auteurs de la profanation de deux cimetières juifs.

Lundi, presque 30 institutions juives ont été la cible de menaces à la bombe, notamment dans les états de Caroline du Nord, de Californie, d’Alabama, de Pennsylvanie, de New York, de l’Indiana, du New Jersey et du Delaware.

Dimanche, des centaines de pierres tombales ont été renversées dans un cimetière juif de Philadelphie, quelques jours après une profanation similaire du cimetière juif de St. Louis, dans le Missouri.

Lundi, Sean Spicer, l’attaché de presse de la Maison Blanche, a déclaré que le président « continue d’être profondément déçu et préoccupé par les informations sur les profanations des cimetières juifs. »

« La lâche destruction de Philadelphie de ce week-end vient se rajouter aux actes similaires dans le Missouri et aux menaces contre les centres communautaires juifs », a-t-il indiqué.

Spicer a ajouté que Trump « continue à condamner ces et toutes formes d’actes antisémites et haineux dans les termes les plus forts. Personne en Amérique ne devrait avoir peur de suivre la religion qu’il a librement et ouvertement choisie. »

Deux gouverneurs des états touchés par les menaces à la bombe, Andrew Cuomo à New York et Tom Wolf en Pennsylvanie, ont déclaré avoir déjà pris des actions personnelles pour présenter les coupables à la justice.

« J’ordonne à la police de l’état de travailler avec nos partenaires locaux et fédéraux des forces de l’ordre pour enquêter sur ces menaces et appréhender les responsables », a déclaré Cuomo.

Andrew Cuomo, gouverneur de l'état de New York, assiste à l'inauguration de la Cadillac House à New York, le 1er juin 2016. (Crédit : Mike Pont/WireImage/Getty Images/JTA)
Andrew Cuomo, gouverneur de l’état de New York, assiste à l’inauguration de la Cadillac House à New York, le 1er juin 2016. (Crédit : Mike Pont/WireImage/Getty Images/JTA)

« Nous ne permettrons à personne d’intimider ou de répandre la peur dans l’état de New York. La pleine force du gouvernement sera utilisée pour ces efforts et pour que les coupables soient punis », a-t-il ajouté.

Wolf a déclaré qu’il ne « prenait pas ces menaces et ces actes à la légère », et qu’il avait « demandé à la police de l’état de Pennsylvanie et au bureau de la Sécurité intérieure d’offrir toutes leurs ressources pour protéger ces institutions et trouver les responsables. »

L’Association des centres communautaires juifs d’Amérique du Nord a exhorté les responsables fédéraux à identifier et à arrêter le ou les auteurs de ces menaces.

B’nai Brith International a pour sa part appelé le département de la Justice à « nommer un coordinateur spécial sur l’antisémitisme intérieur. »

L’association a expliqué que « l’importante quantité de menaces et d’attaques contre des institutions juives ces derniers mois a atteint un niveau alarmant qui exige des actions rapides aux plus hauts niveaux du gouvernement. »

« Il est temps que le gouvernement utilise ses considérables ressources pour enquêter, poursuivre et éduquer », a ajouté l’association.

Evacuation des élèves et des employés d'une école juive pour une menace à la bombe à Davie, en Floride, le 27 février 2017. (Crédit : capture d'écran Twitter/Erica Rakow)
Evacuation des élèves et des employés d’une école juive pour une menace à la bombe à Davie, en Floride, le 27 février 2017. (Crédit : capture d’écran Twitter/Erica Rakow)

La semaine dernière, 11 centres communautaires juifs américains avaient reçu des menaces à la bombe, dans la quatrième vague d’attaques de ce type en cinq semaines. Des dizaines de centres communautaires juifs ont été menacées depuis le début de l’année, certains plusieurs fois.

Lundi, avant la nouvelle vague de menaces, Isaac Herzog, le chef de l’opposition israélienne, avait appelé le gouvernement à mettre en place un « plan d’urgence national » pour préparer des « vagues » d’immigration juive suite aux actes antisémites aux Etats-Unis et en France.

En savoir plus sur :
C’est vous qui le dites...