Israël en guerre - Jour 251

Rechercher

Tsahal poursuit son opération à Rafah malgré l’ambiguïté de l’arrêt de la CIJ

Un soldat a été grièvement blessé dans le nord de la bande de Gaza, alors que l'armée combat le Hamas dans toute l'enclave

Des soldats de la Brigade Nahal déployés dans l'est de Rafah, dans le sud de la bande de Gaza, dans une image publiée le 22 mai 2024. (Crédit : Armée israélienne)
Des soldats de la Brigade Nahal déployés dans l'est de Rafah, dans le sud de la bande de Gaza, dans une image publiée le 22 mai 2024. (Crédit : Armée israélienne)

Les soldats de l’armée israélienne ont combattu samedi contre des terroristes palestiniens armés dans la bande de Gaza, notamment à Rafah, au lendemain de la décision de la Cour internationale de justice (CIJ) d’ordonner à Israël de cesser ses opérations dans la ville la plus méridionale de l’enclave.

Un communiqué de Tsahal indique qu’une cellule de Rafah qui avait ouvert le feu sur les soldats a été éliminée, et que plusieurs tunnels ont été découverts et détruits, de même que des caches d’armes.

Les combats ont eu lieu après que les médias palestiniens ont fait état, vendredi soir, d’une importante frappe aérienne israélienne dans le quartier de Shaboura à Rafah, l’un des quartiers situés à mi-chemin entre la frontière israélienne et la côte, où l’armée a commencé à mener des opérations contre le groupe terroriste palestinien du Hamas au début de la semaine.

L’opération de Tsahal à Rafah, que l’armée considère comme le dernier bastion important du groupe terroriste palestinien, a alimenté les critiques internationales à l’encontre d’Israël concernant la guerre à Gaza, la CIJ ayant rendu une décision quelque peu ambiguë enjoignant à Israël de cesser ses activités militaires susceptibles d’entraîner l’anéantissement de la population civile qui s’y trouve encore malgré l’ordre d’évacuation émis par l’armée israélienne qui a permis à quelque 950 000 Gazaouis de quitter la région de Rafah.

Les responsables israéliens ont déclaré qu’ils considéraient que l’ordonnance de la CIJ laissait une marge de manœuvre pour certaines opérations à Rafah, rejetant les interprétations selon lesquelles la décision de la Cour exigeait d’Israël qu’il arrête complètement ses opérations.

« Ce qu’ils nous demandent [à la CIJ], c’est de ne pas commettre de génocide à Rafah. Nous n’avons pas commis de génocide et nous n’en commettrons pas », a déclaré Tzahi Hanegbi, conseiller à la sécurité nationale du Premier ministre Benjamin Netanyahu, à la Douzième chaîne.

Des magistrats à la Cour internationale de justice (CIJ) dans le cadre du recours déposé par l’Afrique du Sud sur un cessez-le-feu à Gaza, à La Haye, le 24 mai 2024. (Crédit : Nick Gammon/AFP)

À  LIRE : Pour quatre juges de la CIJ, le verdict n’exige pas d’Israël de stopper toutes ses opérations à Gaza

Interrogé sur la poursuite de l’incursion dans Rafah, Hanegbi a répondu que « selon le droit international, nous avons le droit de nous défendre et la preuve est que la Cour ne nous empêche pas de continuer à nous défendre ».

La CIJ, dont le siège est à La Haye, n’a pas encore réagi aux déclarations du conseiller à la sécurité nationale. Le Hamas n’a pas non plus commenté.

Un autre responsable israélien a souligné la formulation de la décision de la CIJ la décrivant comme conditionnelle.

« L’ordre relatif à l’opération de Rafah n’est pas un ordre général », a souligné ce responsable sous couvert d’anonymat.

Combats dans le nord et le centre de Gaza

Samedi également, un réserviste du 6828e bataillon de la Brigade Bislamach a été grièvement blessé plus tôt dans la journée lors de combats contre des terroristes dans le nord de la bande de Gaza.

Il a été évacué vers un hôpital pour y recevoir des soins.

Des troupes de la 7ème brigade du Corps Blindé Mécanisé en opération dans le nord de Gaza à Jabaliya, sur une photo autorisée à la publication le 25 mai 2024. (Crédit : Armée israélienne)

L’armée a annoncé que les troupes opérant dans le nord de la bande de Gaza, à Jabaliya, avaient tué des dizaines de terroristes armés lors de combats rapprochés et grâce à l’intervention de l’armée de l’air au cours des dernières vingt-quatre heures.

Les troupes ont également localisé et démoli des sites où étaient installés des lance-roquettes et des bâtiments utilisés par les groupes terroristes, ainsi que des caches d’armes.

Parmi les terroristes tués se trouvaient des éléments qui avaient lancé des attaques sur les forces israéliennes et des snipers qui avaient ouvert le feu sur les militaires à plusieurs reprises, ces derniers jours, selon l’armée.

Par ailleurs, dans le centre de Gaza, plusieurs terroristes sont morts dans des affrontements avec les militaires ou par des tirs d’artillerie, a noté Tsahal.

Vendredi, dans le centre de Gaza, l’armée a déclaré qu’une frappe aérienne avait tué le commandant adjoint de la force de sécurité nationale du Hamas.

Selon l’armée, Diaa al-Din al-Sharafa était chargé de « gérer le mécanisme qui sécurise les frontières de la bande de Gaza ».

« Pendant la guerre, ce mécanisme empêchait la population d’évacuer les zones de combat », a expliqué Tsahal.

Israël s’est engagé à éliminer le Hamas après l’attaque du 7 octobre, y compris ses autorités civiles et les membres de son aile politique.

Plus de détails sur l’opération « complexe » de Tsahal pour récupérer les corps des otages

L’armée a diffusé samedi des images et de plus amples détails sur l’opération visant à récupérer, dans le nord de la bande de Gaza jeudi dernier, les corps de trois otages assassinés par le Hamas.

Les corps d’Orión Hernández Radoux, 30 ans, Hanan Yablonka, 42 ans, et Michel Nisenbaum, 59 ans, qui ont tous été tués le 7 octobre, ont été localisés dans la région de Mefalsim, à l’endroit même où les terroristes du Hamas ont assassiné et enlevé quatre autres otages dont les corps ont été retrouvés une semaine plus tôt dans un tunnel à Jabaliya.

De gauche à droite : les otages Michel Nisenbaum, Orion Hernandez et Hanan Yablonka, dont les corps ont été récupérés dans le nord de Gaza, à Jabaliya, lors d’une opération annoncée le 24 mai 2024. (Crédit : Autorisation)

Tsahal a déclaré que les troupes du 75e bataillon du Corps Blindé Mécanisé ont tué un terroriste qui faisait le guet dans la zone où se trouvaient les corps. Les soldats ont ensuite investi le site et s’en sont emparés.

Peu après, les troupes de l’unité d’élite du Corps du Génie Militaire Yahalom, l’agence de sécurité intérieure du Shin Bet et les forces spéciales du Directorat des Renseignements militaires ont pénétré dans le tunnel et localisé les dépouilles.

Les corps ont été extraits du tunnel au cours d’une opération nocturne « complexe », a souligné l’armée.

Selon Tsahal, l’emplacement des corps a été déterminé grâce aux renseignements obtenus ces derniers jours par l’armée et le Shin Bet.

Ces renseignements ont également révélé que les trois hommes ont été enlevés par des terroristes palestiniens du Hamas dans la région de Mefalsim, dans le sud d’Israël, le 7 octobre, et qu’ils ont été abattus sur place ou peu après, alors qu’ils étaient emmenés de force vers Gaza.

En savoir plus sur :
S'inscrire ou se connecter
Veuillez utiliser le format suivant : example@domain.com
Se connecter avec
En vous inscrivant, vous acceptez les conditions d'utilisation
S'inscrire pour continuer
Se connecter avec
Se connecter pour continuer
S'inscrire ou se connecter
Se connecter avec
check your email
Consultez vos mails
Nous vous avons envoyé un email à gal@rgbmedia.org.
Il contient un lien qui vous permettra de vous connecter.
image
Inscrivez-vous gratuitement
et continuez votre lecture
L'inscription vous permet également de commenter les articles et nous aide à améliorer votre expérience. Cela ne prend que quelques secondes.
Déjà inscrit ? Entrez votre email pour vous connecter.
Veuillez utiliser le format suivant : example@domain.com
SE CONNECTER AVEC
En vous inscrivant, vous acceptez les conditions d'utilisation. Une fois inscrit, vous recevrez gratuitement notre Une du Jour.
Register to continue
SE CONNECTER AVEC
Log in to continue
Connectez-vous ou inscrivez-vous
SE CONNECTER AVEC
check your email
Consultez vos mails
Nous vous avons envoyé un e-mail à .
Il contient un lien qui vous permettra de vous connecter.