Israël en guerre - Jour 235

Rechercher

Tsahal : Roquette meurtrière à Rehovot due à un dysfonctionnement du Dôme de Fer

L'intercepteur a été lancé, mais n'a pas atteint sa cible, une semaine après l’erreur technique à Sderot ; 4 civils tués à Gaza par des roquettes qui n'ont pas atteint leur cible

Emanuel Fabian est le correspondant militaire du Times of Israël.

Un immeuble de Rehovot touché de plein fouet par une roquette, le 11 mai 2023. (Crédit : Twitter : utilisé conformément à l'article 27a de la loi sur le droit d'auteur)
Un immeuble de Rehovot touché de plein fouet par une roquette, le 11 mai 2023. (Crédit : Twitter : utilisé conformément à l'article 27a de la loi sur le droit d'auteur)

L’armée israélienne a déclaré qu’un missile intercepteur du système de défense antiaérienne du Dôme de fer a eu un « problème technique » jeudi, manquant une roquette lancée depuis la bande de Gaza qui a atteint une maison à Rehovot, tuant un Israélien et en blessant plusieurs autres.

Selon le contre-amiral Daniel Hagari, porte-parole militaire, ce problème, le deuxième en un peu plus d’une semaine, ce serait un problème isolé, le système de défense antimissile ayant réussi à abattre 91 % des projectiles ciblés.

« Il y a eu un problème technique, l’intercepteur a été lancé mais n’a pas atteint la roquette », a déclaré Hagari à la presse vendredi. Il a précisé que ce dysfonctionnement ferait l’objet d’une analyse plus approfondie.

Il a ajouté que la roquette meurtrière était similaire aux centaines d’autres projectiles de fabrication rudimentaire lancés depuis Gaza au cours de la récente flambée, mais que les dégâts étaient considérables parce qu’elle avait touché l’immeuble d’habitation à un « angle complexe ».

Le tir direct a fait un énorme trou dans un appartement situé au troisième étage d’un immeuble de Rehovot, une ville de 150 000 habitants située à quelque 45 kilomètres au nord de Gaza, entraînant une pluie de gravats dans la rue en contrebas.

Ce dysfonctionnement survient après un problème distinct qui a empêché le Dôme de fer de s’activer lors d’une escalade avec le Jihad islamique au début du mois. Plusieurs roquettes avaient alors atterri dans des zones habitées, y compris une qui avait touché un chantier de construction dans la ville de Sderot et blessé trois ressortissants étrangers.

Le Dôme de fer a connu des dysfonctionnements similaires dans le passé. Au mois de mai 2021, une panne technique qui avait touché une batterie du système pendant un tir de barrage massif, vers la ville côtière d’Ashkelon, avait empêché l’interception de certaines roquettes. Cette panne pourrait avoir été responsable de la mort de deux femmes et de dizaines de blessés.

Le système anti-missile Iron Dome tire des missiles d’interception sur des roquettes tirées depuis la bande de Gaza, vu depuis le sud de la bande de Gaza, le 11 mai 2023. (Crédit : Atia Mohammed/Flash90)

La victime de Rehovot, dont le nom n’a pas été révélé, a été déclarée morte par les secouristes arrivés sur les lieux jeudi soir, a indiqué la police. Il ne se trouvait pas, semble-t-il dans une pièce sécurisée au moment de l’impact, malgré les sirènes d’alarme qui ont retenti dans la ville avant la frappe.

Le chef du commandement du Front intérieur, le général Rafi Milo, qui s’est rendu sur les lieux suite à l’incident, a déclaré que la pièce était utilisée pour le stockage. « Cela montre à quel point il est important de suivre les commandements du Front intérieur », a-t-il déclaré.

Sur les cinq blessés de l’attaque à la roquette de Rehovot, quatre sont dans un état modéré et un autre souffre de blessures légères.

Cette attaque meurtrière, associée à plusieurs autres tirs de roquettes dans le sud d’Israël qui ont fait deux autres blessés, a initialement contrarié les efforts déployés pour parvenir à un cessez-le-feu entre Israël et le Jihad islamique palestinien après trois jours d’affrontements. Un calme tendu régnait néanmoins vendredi matin, les tirs de roquettes et les frappes aériennes israéliennes ayant diminué au cours de la nuit.

L’opération Bouclier et Flèche, comme l’appellent les militaires, a été lancée tôt mardi avec l’assassinat de trois hauts commandants du Jihad islamique à la suite de tirs de roquettes en provenance de Gaza au début du mois. Deux autres membres importants du Jihad islamique ont été tués dans des frappes distinctes au cours des combats.

De la fumée s’élevant au-dessus de la ligne d’horizon après une frappe aérienne israélienne, à Gaza, le 11 mai 2023. (Crédit : AP Photo/Hatem Moussa)

Le groupe terroriste a répondu aux frappes meurtrières à Gaza en tirant des centaines de roquettes sur des communautés israéliennes, tuant une personne, en blessant au moins sept autres et causant d’importants dégâts matériels, principalement dans le sud d’Israël. Plus de 50 personnes ont également été soignées pour des blessures mineures subies en essayant de se rendre dans un abri, ou pour cause d’anxiété aiguë provoquée par les impacts à proximité.

Depuis le dernier projectile tiré jeudi à 22 heures, Tsahal a déclaré que les Palestiniens de Gaza avaient lancé 866 roquettes et obus de mortier sur Israël depuis le début des combats. Selon l’armée, au moins 672 de ces projectiles ont franchi la frontière, tandis que 163 ont échoué à Gaza, certains d’entre eux ayant tué quatre Palestiniens.

Les tirs de roquettes ont atteint Tel Aviv.

Des roquettes lancées depuis la Bande de Gaza vers Israël, à Gaza, le 10 mai 2023. (Crédit : AP Photo/Fatima Shbair)

Tsahal a déclaré que les systèmes de défense aérienne – le Dôme de fer et la Fronde de David à moyenne portée – ont intercepté 260 des roquettes, marquant un taux d’interception de 91% des projectiles se dirigeant vers des zones peuplées.

L’année dernière, Tsahal s’était vanté d’un taux d’interception de 97 % grâce au Dôme de fer.

Mercredi, Israël a déclaré avoir utilisé avec succès le système antimissile Fronde de David dans une situation réelle pour la première fois pour abattre une roquette dirigée vers Tel-Aviv. Ce système, qu’Israël espère pouvoir exporter, devrait rejoindre le Dôme de fer à courte portée et le Arrow 3 à longue portée dans le dispositif israélien de défense antiaérienne à plusieurs niveaux.

L’armée a indiqué avoir mené des frappes contre 215 cibles appartenant au Jihad islamique au cours de la campagne, la dernière ayant été confirmée par Tsahal à 2 heures du matin vendredi contre des sites militaires et des lance-roquettes souterrains.

Selon le ministère de la Santé de Gaza, dirigé par le Hamas, au moins 30 personnes ont été tuées dans la bande de Gaza depuis le lancement de l’offensive surprise d’Israël, et au moins 93 autres ont été blessées.

Hagari a déclaré que les frappes israéliennes dans la bande de Gaza avaient fait 16 morts parmi les membres des groupes terroristes et 10 parmi les civils, tous tués lors des premières frappes de l’opération israélienne, mardi matin. Parmi les victimes figuraient les épouses et les enfants des commandants visés, ainsi que des habitants des maisons voisines.

Quatre autres civils palestiniens auraient été tués par des roquettes du Jihad islamique qui sont tombées à court dans la bande de Gaza, a précisé Hagari.

Une photo montre un bâtiment abritant l’appartement (dernier étage) d’un chef militaire du Jihad islamique, détruit par une frappe aérienne israélienne à Khan Yunis, au début du 11 mai 2023. (Crédit : Said Khatib / AFP)

Malgré l’accalmie, les restrictions de sécurité dans le sud d’Israël ont été maintenues, notamment la fermeture des écoles dans un rayon de 40 kilomètres autour de Gaza et la restriction, à 10 personnes, du nombre de personnes pouvant se rassembler en plein air.

Les restrictions restent en vigueur jusqu’à 14 heures vendredi. Hagari a précisé que Tsahal évaluerait la situation et déciderait si elles doivent être maintenues ou ajustées et étendues, bien qu’il n’y ait pas eu de tirs de roquettes depuis des heures.

Hagari a souligné que les civils israéliens ne devaient pas « relâcher leur vigilance, même s’il n’y a pas eu de tirs depuis 22 heures ».

« Des contacts ont eu lieu depuis plus 24h. Nous ne les commentons pas, nous ne savons pas quand cela se produira. Nous nous occupons de la défense et de l’attaque », a-t-il ajouté au sujet d’un éventuel cessez-le-feu.

Les responsables israéliens ont souligné que les combats ne concernaient que le Jihad islamique et non le groupe terroriste Hamas, plus important et mieux armé, qui dirige la bande de Gaza, dans l’espoir d’éviter un débordement du conflit, mais ils ont fait savoir qu’ils y étaient préparés.

En savoir plus sur :
S'inscrire ou se connecter
Veuillez utiliser le format suivant : example@domain.com
Se connecter avec
En vous inscrivant, vous acceptez les conditions d'utilisation
S'inscrire pour continuer
Se connecter avec
Se connecter pour continuer
S'inscrire ou se connecter
Se connecter avec
check your email
Consultez vos mails
Nous vous avons envoyé un email à gal@rgbmedia.org.
Il contient un lien qui vous permettra de vous connecter.
image
Inscrivez-vous gratuitement
et continuez votre lecture
L'inscription vous permet également de commenter les articles et nous aide à améliorer votre expérience. Cela ne prend que quelques secondes.
Déjà inscrit ? Entrez votre email pour vous connecter.
Veuillez utiliser le format suivant : example@domain.com
SE CONNECTER AVEC
En vous inscrivant, vous acceptez les conditions d'utilisation. Une fois inscrit, vous recevrez gratuitement notre Une du Jour.
Register to continue
SE CONNECTER AVEC
Log in to continue
Connectez-vous ou inscrivez-vous
SE CONNECTER AVEC
check your email
Consultez vos mails
Nous vous avons envoyé un e-mail à .
Il contient un lien qui vous permettra de vous connecter.