Un cimetière arabe chrétien de Galilée vandalisé
Rechercher

Un cimetière arabe chrétien de Galilée vandalisé

La police enquête sur les graffitis insultants en arabe retrouvés sur les pierres tombales et les tombes de Kafr Yasif

Un cimetière chrétien vandalisé en Israël. Illustration. (Crédit : capture d'écran YouTube)
Un cimetière chrétien vandalisé en Israël. Illustration. (Crédit : capture d'écran YouTube)

Des vandales ont dégradé mercredi par des graffitis les pierres tombales et les tombes d’un cimetière arabe chrétien du nord d’Israël.

La police a lancé une enquête sur l’incident de Kafr Yasif, a annoncé la Dixième chaîne. Le motif de la dégradation n’est pas encore connu.

La population chrétienne d’Israël, qui est en déclin et ne représente que 1,9 % de la population du pays, se retrouve entre le marteau et l’enclume, coincée entre la majorité juive et la population musulmane qui croît rapidement.

Historiquement, les villes chrétiennes comme Nazareth sont passées d’une large majorité chrétienne avant 1948 à une situation où 70 % des 80 000 habitants sont aujourd’hui musulmans.

Une nonne et un prêtre devant la Basilique de l'Annonciation de Nazareth. Illustration. (Crédit : Nati Shohat/Flash90)
Une nonne et un prêtre devant la Basilique de l’Annonciation de Nazareth. Illustration. (Crédit : Nati Shohat/Flash90)

Les tensions religieuses ont commencé avant le début des années 2000, quand des musulmans ont commencé la construction d’une nouvelle mosquée près de la Basilique de l’Annonciation, la marque chrétienne imposante de la ville.

Début 2002, le gouvernement a décidé de cesser la construction sur le site, qui avait lieu sur la tombe de Shihab a-Din, le neveu de Saladin, après des pressions importantes du Vatican.

A Bethléem, les chrétiens ne représentent plus maintenant qu’à peine un tiers de la population. Leur nombre a chuté après l’exode chrétien pendant les pires années de la Seconde Intifada.

Un graffiti antichrétien retrouvé sur les murs de l'Abbaye de la Dormition, "Mort aux chrétiens païens, les ennemis d'Israël", le 17 janvier 2016. (Crédit : Abbaye de la Dormition)
Un graffiti antichrétien retrouvé sur les murs de l’Abbaye de la Dormition, « Mort aux chrétiens païens, les ennemis d’Israël », le 17 janvier 2016. (Crédit : Abbaye de la Dormition)

La droite juive a elle aussi ciblé à plusieurs reprises les institutions chrétiennes.

En janvier, l’Abbaye de la Dormition avait été recouverte de slogans antichrétiens, comme « Chrétiens en enfer », et « Mort aux chrétiens païens, les ennemis d’Israël. »

En savoir plus sur :
C’est vous qui le dites...