Le plus grand opérateur israélien de télécommunication, Bezeq, espère bien pouvoir offrir à ses clients une vitesse internet d’1gb par seconde sur leur ligne déjà existante, tout en améliorant l’installation de la fibre optique nécessaire qui s’avère être souvent onéreuse et compliquée.

Bezeq et Sckipio, une entreprise de Ramat Gan, ont annoncé qu’ils avaient uni leurs forces pour tester les nouveaux produits de la start-up. L’idée est de fabriquer des modems permettant aux consommateurs l’accès en haut débit à la maison sans l’aide ni le déplacement de techniciens, par le biais des fils téléphoniques déjà présents dans la maison.

De nombreux bâtiments en Israël sont principalement construits en béton ou en pierre, ce qui rend l’installation de la fibre optique nécessaire si l’on veut avoir accès à l’internet à haute vitesse, un dispositif difficile à mettre en place. Avec les modems Sckipio, les câbles de la fibre optique sont rapprochés le plus possible des logements – généralement à 50 ou 100 mètres – et sont ensuite directement reliés à la ligne du domicile. Dans ces conditions, l’installation de la fibre optique au domicile même n’est plus nécessaire.

Cette collaboration comprendra des tests en laboratoire et sur le terrain pour la distribution des modems Sckipio, l’équipement des consommateurs et les services d’exploitation permettant une vitesse d’1Gbit par seconde. Le produit haut débit de Sckipio sera accessible pour des immeubles hébergeant jusqu’à 96 logements en partageant un seul et même boitier téléphonique, ont déclaré les entreprises dans un communiqué publié lundi.

Bezeq va aussi tester des puces de Sckipio qui permettent une vitesse allant jusqu’à 2 Gbit par seconde sur de courtes distances.

« En tant que l’un des pays les plus avancés au monde au niveau technologique, nous voulons offrir le meilleur accès internet au meilleur prix » a déclaré le directeur technique de Bezeq, Yaki Zano, dans un communiqué de presse.