Six voitures ont explosé dans la bande de Gaza dimanche matin dans ce qui semble être une attaque coordonnée sur des responsables du Hamas.

Au moins deux personnes auraient été blessées dans l’attaque, qui selon les premiers soupçons pourrait être liée à des membres affiliés à l’État islamique dans la bande.

Les voitures piégées sont parties du quartier de Sheikh Radwan de la ville de Gaza, vers 6 heures. Les véhicules appartenaient à des membres du Hamas et du Jihad islamique.

L’explosion n’a toujours pas été revendiquée.

Des logos de l’État islamique ont été vus dans la rue en face de l’une des voitures, selon l’agence de presse palestinienne Ma’an.

Samedi, un groupe Etat islamique dans la péninsule du Sinaï a mené une attaque contre les forces militaires égyptiennes, tuant cinq personnes, dans le dernier assaut sur les forces de sécurité dans cette région agitée.

L’incident de dimanche est le dernier de la guerre d’usure entre le Hamas et les groupes salafistes radicaux dans la bande de Gaza, qui ont essayé de saper le pouvoir du groupe islamiste.