Le dépôt des candidatures pour l’élection du prochain président du Crif a été clôturé le 16 février dernier. A l’issue de cette date, une seule candidature a été déposée par Francis Kalifat, actuel vice-présient du Crif depuis 2013.

Il y a trois, il prenait la place de Meyer Habib alors élu comme député de la 8e circonscription des français à l’étranger. Il est le trésorier de l’organisation depuis 15 ans.

Francis Kalifat, actif dans la communauté juive mais méconnu du grand public, est né à Oran, en Algérie. Ce chef d’entreprise deviendra sans surprise le prochain président du Crif le 29 mai prochain.

Malgré une candidature unique, Francis Kalifat est actuellement « en campagne », à la rencontre des responsables communautaires à Paris mais aussi en province, rapporte Hamodia.

Grâce à cette tournée, il souhaite à la fois recueillir les voeux et les témoignages de la communauté juive mais aussi exposer ses volontés et ses idées en tant que futur président du Crif.

Roger Cukierman avait prévenu qu’il ne souhaitait pas remplir ces fonctions de président du Crif pour un troisième mandat. D’autres personnalités avaient été mentionnées pour ce poste mais ne se sont finalement pas portées candidates.

Cette élection, sans adversaire, marque un tournant dans la direction du Crif, avec l’arrivée d’un président séfarade, le premier de son histoire.

A l’occasion des 10 ans de l’assassinat d’Ilan Halimi, Francis Kalifat avait déclaré que « la situation des Français juifs n’a cessé de se dégrader » depuis ce tragique événement.