Rechercher

10 terroristes présumés appréhendés lors de raids nocturnes en Cisjordanie

Des armes illégales et des milliers de shekels suspectés d'être destinés à des activités terroristes saisis. Un Palestinien touché par des tirs de Tsahal lors d'affrontements

Des soldats de Tsahal en opération en Cisjordanie le 27 juin 2022. (Crédit : Tsahal)
Des soldats de Tsahal en opération en Cisjordanie le 27 juin 2022. (Crédit : Tsahal)

Cette nuit, les forces de sécurité israéliennes ont arrêté 10 personnes recherchées et soupçonnées d’être impliquées dans des activités terroristes lors de raids en Cisjordanie, a annoncé jeudi l’armée israélienne.

Un groupe mêlant des unités de Tsahal, de l’agence de sécurité intérieure du Shin Bet et de la police des frontières a arrêté trois personnes suspectées de terrorisme dans le camp de réfugiés de Jalazoun, près de Ramallah.

Selon Tsahal, les troupes ont fait face à une « émeute violente » dans le camp, au cours de laquelle des pierres ont été lancées sur les forces israéliennes. Les soldats ont utilisé différentes méthodes de maintien de l’ordre, y compris des coups de feu au moyen de fusils Ruger – une arme couramment utilisée par Tsahal qui la considère comme moins meurtrière que les balles de plus gros calibre qu’elle utilise – et ont déclaré avoir touché un Palestinien.

L’armée n’a pas fourni de détails sur son état de santé, et l’agence de presse officielle palestinienne Wafa a déclaré qu’il n’y avait pas eu de blessés dans l’affrontement.

Tsahal et la Police des frontières ont également confisqué de nombreuses armes illégales, dont un M-16, dans le village de Silwad, dans la banlieue de Ramallah, en Cisjordanie, a indiqué l’armée.

Les forces ont arrêté trois terroristes présumés dans les villages palestiniens de Yamun, Burqin et Yabad près de la ville de Jénine, a déclaré l’armée. Tsahal a également arrêté deux personnes soupçonnées de terrorisme à Al Doha, près de Bethléem, où elle a également signalé des « troubles violents ». En réponse à ce qu’elle a rapporté être des dizaines de personnes jetant des pierres et des feux d’artifice, Tsahal a utilisé des méthodes de maintien de l’ordre contre les manifestants.

À Surif, près d’Hébron, Tsahal a déclaré avoir confisqué des milliers de shekels soupçonnés d’être destinés à des activités terroristes.

À Qarawat Bani Zeid, près de Ramallah, les forces de sécurité ont arrêté deux suspects et saisi des armes illégales.

Tsahal n’a signalé aucun blessé ni aucune victime parmi les forces déployées.

En savoir plus sur :
C’est vous qui le dites...