22 diplomates de l’UE, en visite à Gaza, recommandent à Israël de lever les restrictions
Rechercher

22 diplomates de l’UE, en visite à Gaza, recommandent à Israël de lever les restrictions

Le chef de la délégation appelle à des ‘initiatives susceptibles d’amener des changements politiques, sécuritaires et économiques’ au sein de l’enclave dirigée par le Hamas

Les diplomates avant la conférence de presse du représentant de l'UE à Gaza, le 8 novembre 2016. (Crédit : AFP PHOTO / MAHMUD HAMS)
Les diplomates avant la conférence de presse du représentant de l'UE à Gaza, le 8 novembre 2016. (Crédit : AFP PHOTO / MAHMUD HAMS)

Plus de 20 diplomates européens ont visité mardi Gaza, réclamant la levée du blocage israélien sur l’enclave côtière.

Des ambassadeurs de 22 pays membres de l’Union européenne sont venus pour évaluer l’état des reconstructions de Gaza à l’occasion d’un voyage organisé et dirigé par l’UE.

C’est la première délégation de ce type à venir depuis un voyage organisé fin 2014, qui avait eu lieu après la guerre de 50 jours contre Israël qui avait éclaté cet été-là.

Le conflit, qui avait été causé par des roquettes tirées depuis la Bande de Gaza contre des villes israéliennes, aurait entraîné la mort de plus de 2 100 Palestiniens, dont de nombreux civils, selon des sources palestiniennes de la Bande de Gaza dirigée par le Hamas, et avait tué 73 israéliens, dont 66 soldats.

Israël avait déclaré que la moitié des personnes tuées à Gaza étaient des combattants, reprochant au Hamas toutes les pertes civiles dans la mesure où le groupe terroriste avait placé des infrastructures militaires dans des zones résidentielles.

Ralph Tarraf, chef de la délégation de l’UE en Cisjordanie et dans la Bande de Gaza, a vivement recommandé à Israël de mettre un terme au blocage sur Gaza, appelant à la prise « d’initiatives susceptibles d’aboutir à un changement politique, sécuritaire et économique ».

Il a expliqué que toutes les parties devaient oeuvrer pour “mettre un terme à cette fermeture, en tenant compte des inquiétudes sécuritaires légitimes de la part des voisins de la Bande de Gaza”.

Israël affirme que le blocage sécuritaire est nécessaire pour empêcher le Hamas – organisation terroriste engagée dans la destruction d’Israël – d’amener du matériel à Gaza qui pourrait être utilisé en vue d’objectifs terroristes et militaires.

Les officiels des Nations unies avaient indiqué que de telles actions s’apparentaient à une sanction collective et ils ont appelé de manière répétée à l’assouplissement ou à la levée du blocage.

L’UE fournit environ 330 000 millions de dollars (300 millions d’euros) au peuple palestinien chaque année, la moitié de cette somme étant attribuée à Gaza, a indiqué un porte-parole.

En savoir plus sur :
C’est vous qui le dites...