22,5 années de prison pour un Palestinien qui avait attaqué un supermarché
Rechercher

22,5 années de prison pour un Palestinien qui avait attaqué un supermarché

Ismail Abu Aram, originaire de Yatta, a confessé l'attaque au couteau de 2017 au cours de laquelle le gérant d'un magasin de Yavneh avait été grièvement blessé

Niv Nehemia, qui a été grièvement blessé dans une attaque au couteau dans un supermarché de Yavneh, le 2 août 2017, arrive à l'audience du verdict du terroriste qui l'avait poignardé, le 19 juin 2018 (Crédit :  Roy Alima/Flash90 ***
Niv Nehemia, qui a été grièvement blessé dans une attaque au couteau dans un supermarché de Yavneh, le 2 août 2017, arrive à l'audience du verdict du terroriste qui l'avait poignardé, le 19 juin 2018 (Crédit : Roy Alima/Flash90 ***

Un terroriste palestinien, qui a été reconnu coupable de tentative de meurtre après avoir avoué avoir poignardé et grièvement blessé un Israélien, a été condamné mardi à une peine de 22,5 années de prison.

La cour de district de Lod a prononcé cette peine à l’encontre d’Ismail Ibrahim Ismail Abu Aram, originaire de la ville de Yatta, en Cisjordanie, située à proximité de Hébron.

Abu Aram, qui avait 19 ans au moment de l’attentat commis le 2 août 2017, avait grièvement blessé Niv Nehemiah, gérant adjoint du supermarché « Super Deal » situé dans la ville de Yavneh, dans le sud du pays.

Nehemiah, qui avait indiqué qu’il voulait la peine maximale de 25 ans, a déclaré à l’issue de la condamnation : « J’attendais davantage de la part des magistrats. Nous allons regarder la décision de la cour et nous y répondrons en conséquence », a fait savoir la chaîne Hadashot.

Au mois de mars, Abu Aram avait été condamné pour tentative de meurtre pour un mobile nationaliste après qu’il a reconnu, devant le tribunal, toutes les charges retenues contre lui.

A ce moment-là, la cour avait statué que sur la base de ses aveux, « l’accusé est reconnu coupable de tentative de meurtre dans des circonstances de terrorisme ».

Nehemiah mettait des produits en rayons lorsque Abu Aram avait sorti un couteau et l’avait poignardé dans le torse. Blessé, Nehemiah avait néanmoins lutté contre le terroriste et s’était enfui, bloquant l’allée derrière lui à l’aide d’un chariot.

Il avait souffert de multiples blessures à la poitrine, au cou et à la tête, selon les responsables médicaux.

Après l’attaque, Abu Aram avait fui les lieux et des civils s’en étaient pris à lui. Il avait été ultérieurement arrêté par les forces de sécurité.

Selon le service de sécurité du Shin Bet, Abu Aram était entré illégalement en Israël, sans le permis requis.

En savoir plus sur :
C’est vous qui le dites...