Israël en guerre - Jour 236

Rechercher
"Nous ne pouvons pas saper notre allié, Israël"

26 Démocrates dénoncent la suspension, par Biden, des livraisons d’armes à Israël

Dans un courrier adressé à la Maison Blanche, des députés pro-israéliens s'inquiètent du message transmis aux proxies de l'Iran ; les progressistes, pour leur part, saluent le geste

Le représentant Josh Gottheimer, démocrate du New Jersey, et la représentante Debbie Wasserman, démocrate de Floride, et d'autres membres du congrès lors d'une minute de silence organisée au cours d'une veillée pour Israël au Capitole, à Washington, le 12 octobre 2023. (Crédit : AP Photo/Jose Luis Magana)
Le représentant Josh Gottheimer, démocrate du New Jersey, et la représentante Debbie Wasserman, démocrate de Floride, et d'autres membres du congrès lors d'une minute de silence organisée au cours d'une veillée pour Israël au Capitole, à Washington, le 12 octobre 2023. (Crédit : AP Photo/Jose Luis Magana)

WASHINGTON — Vingt-six Démocrates de la chambre américaine des représentants ont demandé à la Maison Blanche des informations sur les raisons qui ont motivé le président Joe Biden à suspendre la livraison de bombes à Israël – le dernier signe de fracture dans le parti concernant la politique adoptée à l’égard de l’État juif.

« Nous sommes profondément inquiets face au message que transmet l’administration américaine au Hamas et aux autres supplétifs de l’Iran par le biais de cette suspension des livraisons d’armes à Israël, à un moment critique des pourparlers », dit la lettre qui a été envoyée, vendredi, à Jake Sullivan, le conseiller à la sécurité nationale de l’administration Biden, en référence aux efforts actuellement livrés pour négocier une trêve qui permettrait d’obtenir la remise en liberté des otages qui se trouvent encore entre les mains du Hamas, dans la bande de Gaza – des efforts chapeautés par les États-Unis. Israël a indiqué qu’en échange de ces libérations, des prisonniers palestiniens seraient relâchés.

Au début de la semaine, Biden a confirmé qu’il suspendait la livraison de bombes de 2 000 livres et de 500 livres parce qu’il ne voulait pas qu’elles soient utilisées au moment où les forces de Tsahal ont lancé une offensive à Rafah, une ville frontalière de l’Égypte qui, selon l’État juif, est le dernier bastion majeur du groupe terroriste.

« Alors que la démocratie est attaquée dans le monde entier, nous ne pouvons pas saper ainsi notre allié Israël, en particulier en son heure la plus difficile », explique la missive, qui a été initiée par le représentant du New Jersey Josh Gottheimer, qui est Juif. « Les engagements pris par l’Amérique se doivent d’être toujours infaillibles », a-t-il ajouté.

Parmi d’autres signataires juifs, les représentants Brad Schneider de l’Illinois; Jared Moskowitz, Debbie Wasserman Schultz et Lois Frankel (Floride) ; Kathy Manning (Caroline du nord) et Greg Landsman, représentant de l’Ohio.

Le courrier souligne le soutien apporté par une partie importante du caucus Démocrate au positionnement qui a été avancé, ces derniers jours, par la communauté pro-israélienne – celui que Biden a fait sauter un tabou vieux de plusieurs décennies en suspendant la livraison des armes.

Le sénateur américain Bernie Sanders, indépendant du Vermont, s’adressant aux journalistes à l’extérieur de la salle du Sénat avant un vote sur un programme d’aide à l’étranger, au Capitole, à Washington, le 23 avril 2024. (Crédit : Mandel Ngan/AFP)

En contraste, l’annonce faite par Biden a été saluée par les progressistes qui lui demandent, depuis des mois, de conditionner l’aide à Israël – un conditionnement susceptible d’avoir de l’influence sur la réduction du nombre de victimes civiles dans la guerre. Le sénateur Bernie Sanders, représentant juif du Vermont qui est le leader de facto du caucus des progressistes au congrès, s’est particulièrement réjoui.

« Au vu de la catastrophe humanitaire sans précédent qui a été créée par la guerre de Netanyahu à Gaza, avec des centaines de milliers d’enfants qui connaissent le faim, le président Biden a absolument raison de cesser de livrer des bombes à ce gouvernement extrémiste de droite », a indiqué Sanders dans une déclaration qui a été faite mercredi.

La guerre avait éclaté à Gaza après l’attaque meurtrière commise le 7 octobre par le Hamas – 3 000 terroristes avaient franchi la frontière avec Israël par voie aérienne, terrestre et maritime. Ils avaient tué près de 1 200 personnes et ils avaient kidnappé 252 otages, en majorité des civils, se livrant à des atrocités. Des violences sexuelles à grande échelle avaient été commises.

La guerre qui a suivi a fait plus de 34 800 morts du côté palestinien, selon les responsables de la santé à Gaza – même si les données transmises par les autorités du Hamas sont invérifiables. Ces chiffres comprendraient les civils et les membres du Hamas, de la même manière, qui ont perdu la vie à Gaza, notamment en raison des tirs de roquette errants des factions terroristes qui ont manqué leur trajectoire.

Israël, de son côté, a indiqué avoir tué environ 15 000 terroristes à Gaza – en plus du millier d’hommes armés qui avaient été abattus sur le sol israélien, le 7 octobre. 271 soldats sont tombés au champ d’honneur pendant l’offensive terrestre contre le Hamas et dans le contexte des opérations qui ont eu lieu le long de la frontière.

En savoir plus sur :
S'inscrire ou se connecter
Veuillez utiliser le format suivant : example@domain.com
Se connecter avec
En vous inscrivant, vous acceptez les conditions d'utilisation
S'inscrire pour continuer
Se connecter avec
Se connecter pour continuer
S'inscrire ou se connecter
Se connecter avec
check your email
Consultez vos mails
Nous vous avons envoyé un email à gal@rgbmedia.org.
Il contient un lien qui vous permettra de vous connecter.
image
Inscrivez-vous gratuitement
et continuez votre lecture
L'inscription vous permet également de commenter les articles et nous aide à améliorer votre expérience. Cela ne prend que quelques secondes.
Déjà inscrit ? Entrez votre email pour vous connecter.
Veuillez utiliser le format suivant : example@domain.com
SE CONNECTER AVEC
En vous inscrivant, vous acceptez les conditions d'utilisation. Une fois inscrit, vous recevrez gratuitement notre Une du Jour.
Register to continue
SE CONNECTER AVEC
Log in to continue
Connectez-vous ou inscrivez-vous
SE CONNECTER AVEC
check your email
Consultez vos mails
Nous vous avons envoyé un e-mail à .
Il contient un lien qui vous permettra de vous connecter.