Israël en guerre - Jour 60

Rechercher

4 soldats arrêtés, soupçonnés d’avoir brutalisé 3 Arabes israéliens

Les soldats auraient arrêté sans autorisation un véhicule près de la ville israélienne de Kafr Kassem et agressé ses occupants

Des soldats israéliens à la prison quatre, la plus grande prison militaire d'Israël, située sur la base militaire de Tzrifin, le 26 avril 2018. Illustration (Crédit : Miriam Alster/Flash90)
Des soldats israéliens à la prison quatre, la plus grande prison militaire d'Israël, située sur la base militaire de Tzrifin, le 26 avril 2018. Illustration (Crédit : Miriam Alster/Flash90)

Quatre soldats de l’armée israélienne ont été arrêtés jeudi, soupçonnés d’avoir passé à tabac trois Israéliens arabes la semaine dernière.

Les soldats, dont un officier, auraient frappé les victimes a un arrêt de circulation non autorisé près de la ville arabe de Kafr Kassem, dans le centre d’Israël, a rapporté le site d’information Ynet.

Lors d’une patrouille dans les environs, les soldats auraient remarqué le véhicule des plaignants et leur auraient demandé de présenter une pièce d’identité, alors que les militaires n’étaient pas autorisés à le faire.

Après avoir arrêté le véhicule, les soldats auraient battu les occupants, selon les plaignants.

Les suspects ont été déférés devant un tribunal militaire afin d’y être entendus.

Tsahal a déclaré dans un communiqué : « Un officier et trois soldats ont été arrêtés dans le cadre d’une enquête menée par les investigateurs de la police militaire sur des soupçons de crimes violents et d’atteintes à la propriété. »

Des soldats israéliens dans la ville arabe israélienne de Kafr Kassem, le 9 septembre 2023. (Capture d’écran X)

Les opérations de maintien de l’ordre à l’intérieur d’Israël relèvent de la responsabilité de la police et non de l’armée.

Kafr Kassem est adjacent à la frontière de la Cisjordanie, à l’est de Tel Aviv.

Au début du mois, des soldats israéliens, poursuivant deux suspects palestiniens qui s’étaient infiltrés à travers la barrière de sécurité de Cisjordanie, sont entrés dans la ville arabe israélienne de Kfar Kassem et ont affronté les habitants, blessant légèrement cinq personnes.

Selon Tsahal, la présence de soldats à Kafr Kassem, qui relève normalement du ressort de la police, est contraire à la réglementation et l’incident fera l’objet d’une enquête plus approfondie.

Plusieurs terroristes palestiniens ont réussi à pénétrer en Israël depuis la Cisjordanie par des brèches dans la barrière au printemps de l’année dernière et ont mené une série d’attaques, à la suite de quoi l’armée a déployé de nombreuses unités dans la zone proche de la barrière de sécurité.

Le nombre de Palestiniens identifiés franchissant illégalement la barrière est passé d’environ 30 000 par jour en mars 2022 à quelques centaines par jour depuis avril 2022. Ce chiffre a encore baissé à quelques dizaines par jour au cours des derniers mois, selon Tsahal.

En savoir plus sur :
S'inscrire ou se connecter
Veuillez utiliser le format suivant : example@domain.com
Se connecter avec
En vous inscrivant, vous acceptez les conditions d'utilisation
S'inscrire pour continuer
Se connecter avec
Se connecter pour continuer
S'inscrire ou se connecter
Se connecter avec
check your email
Consultez vos mails
Nous vous avons envoyé un email à gal@rgbmedia.org.
Il contient un lien qui vous permettra de vous connecter.