Rechercher

50 ânes sauvés par un refuge israélien arrivent en France

Les ânes, sauvés par la vétérinaire Sharon Cohen, qui dirige un refuge près de Netanya, étaient promis à la mort en Egypte

Sharon Cohen, qui dirige le refuge pour animaux « Starting Over » à Emek Hefer près de Netanya, lors du transfert d’ânes entre Israël et la France, le 25 juin 2022. (Crédit : Fonds de dotation La Tanière / Facebook)
Sharon Cohen, qui dirige le refuge pour animaux « Starting Over » à Emek Hefer près de Netanya, lors du transfert d’ânes entre Israël et la France, le 25 juin 2022. (Crédit : Fonds de dotation La Tanière / Facebook)

En avril dernier, Franceinfo et le Times of Israel rapportaient qu’un important trafic d’ânes entre Israël, la bande de Gaza et l’Egypte avait été démantelé les mois précédents. Selon le média français, 400 bêtes devaient voyager d’Israël vers Gaza, pour finir par être abattues dans des conditions atroces en Egypte.

Alertée, Sharon Cohen, vétérinaire, passionnée par les ânes et qui a dédié sa vie à la cause animale, dirigeante du refuge pour animaux « Starting Over » à Emek Hefer près de Netanya, avait alors tenté d’obtenir de l’aide auprès des autorités israéliennes afin de les sauver – sans succès. Elle a alors décidé de s’adresser directement aux grossistes israéliens qui vendaient les ânes, et a racheté les 400 bêtes qui devaient partir sous peu pour Gaza.

Manquant de place dans son refuge et alors qu’elle cherchait d’autres structures d’accueil, Patrick et Francine Violas, directeurs du refuge La Tanière près de Chartres, se sont fait connaître par l’intermédiaire d’une autre association. Après un voyage en Israël, ils ont accepté l’arrivée de 200 ânes chez eux et ont réalisé une courte vidéo sur l’histoire de ce sauvetage.

Finalement, ce 25 juin, 50 premiers ânes ont quitté le refuge de Sharon pour la France, prenant un avion de Tel Aviv à Liège, en Belgique. Après un dernier transfert en camion, ils sont finalement arrivés dans leur pré de La Tanière ce dimanche après-midi – un voyage documenté sur Facebook par le fonds de dotation La Tanière.

« Tout s’est merveilleusement bien passé ! », a indiqué la page. « Malgré le long périple qui attendait les ânes, ils ont été très réceptifs et d’une extrême gentillesse. Dès leur arrivée dans le pré, ils se sont tout de suite mis à gambader dans l’herbe, on les voit paisibles et heureux sur leur nouvelle terre. »

Après l’arrivée de d’autres ânes, il est prévu qu’ils soient accueillis dans des familles d’accueil françaises.

Il est possible de soutenir les deux refuges, Starting Over (Israël) et La Tanière (France), qui ont participé à ce sauvetage en leur envoyant un don.

En savoir plus sur :
C’est vous qui le dites...