6 juin 1944 : Un mémorial britannique en hommage à 22 000 combattants
Rechercher

6 juin 1944 : Un mémorial britannique en hommage à 22 000 combattants

Le Mémorial consiste en une série de 160 fines colonnes de pierre blanche disposées en un rectangle ouvert sur une vaste pelouse ponctuée de quelques jeunes arbres

La cérémonie d'ouverture officielle du Mémorial britannique de Normandie à Ver-sur-Mer, à l'occasion du 77e anniversaire du Débarquement, le 6 juin 2021. (Crédit : Sameer Al-DOUMY / POOL / AFP)
La cérémonie d'ouverture officielle du Mémorial britannique de Normandie à Ver-sur-Mer, à l'occasion du 77e anniversaire du Débarquement, le 6 juin 2021. (Crédit : Sameer Al-DOUMY / POOL / AFP)

Au son de la cornemuse, un vaste mémorial britannique surplombant les plages du débarquement a été inauguré dimanche à Ver-sur-Mer (Calvados) en hommage aux plus de 22 000 hommes et femmes engagés sous commandement britannique et qui ont perdu la vie en 1944 en Normandie.

Le Royaume-Uni était représenté par son ambassadeur en France, Edward Llewellyn.

Le prince Charles a adressé à cette occasion un message vidéo pour saluer la mémoire des hommes et femmes qui ont trouvé la mort lors du débarquement, le 6 juin 1944.

« J’ai été ravi d’apprendre l’existence d’un projet visant à créer dans le Nord de la France un mémorial national mérité depuis longtemps, permanent et adapté, dédié aux 22 000 militaires ayant donné leur vie lors du Débarquement et de la Bataille de Normandie en 1944 », a fait savoir le prince Charles.

« Depuis longtemps, je suis préoccupé par le fait que la mémoire de ces individus remarquables doit à tout prix être préservée pour les générations futures, comme des exemples de courage et de sacrifice au profit de la communauté nationale, et même internationale », a assuré le prince héritier.

« Le Mémorial offrira un lieu de contemplation privée et perpétuelle, où les visiteurs pourront réfléchir à ce que nous devons à tous ceux qui ont si courageusement rempli leur devoir avec un altruisme et une résolution extraordinaires. En d’autres mots, le type de qualités qui nous guide, nous tous, nos enfants et nos petits-enfants, au service des autres », a-t-il ajouté.

Le son de la cornemuse a accompagné le dépôt de gerbe tandis que la patrouille de France survolait à deux reprises ce site de 18 hectares, a-t-on appris auprès de la préfecture du Calvados. Des avions datant du débarquement ont également survolé la cérémonie qui a duré un peu plus d’une heure.

Les noms gravés de façon chronologique

En juin 1944, trente-huit nationalités ont débarqué sous commandement britannique, a indiqué Steven Dean, manager du projet. Parmi elles figurent les 177 Français du commando Kieffer.

En raison du Covid-19, très peu de vétérans avaient pu faire le déplacement mais la cérémonie a été retransmise sur internet, a précisé l’ambassade du Royaume-Uni en France.

Le Mémorial consiste en une série de 160 fines colonnes de pierre blanche disposées en un rectangle ouvert sur une vaste pelouse ponctuée de quelques jeunes arbres.

Les noms des soldats y sont gravés de façon chronologique du 6 juin au 31 août 1944.

Le site comprend en outre un monument en hommage aux « milliers de civils normands » qui ont perdu la vie le 6 juin 1944 sous les bombes. Les historiens évaluent à 20 000 le nombre de civils tués lors de la bataille de Normandie de juin à la fin de l’été 1944.

Jusqu’alors le principal lieu de commémoration britannique était le cimetière britannique de Bayeux, à 15 km de Ver dans les terres, le plus important cimetière du Commonwealth en Normandie : 3 935 soldats du Royaume-Uni y reposent. Un monument gravé des noms des victimes rend en outre hommage aux 1 807 soldats britanniques qui n’ont pas de tombe reconnue.

Le mémorial, d’un coût de 33 millions d’euros financés par le gouvernement britannique et des mécènes privés, surplombe la plage « Gold Beach », une des trois plages de débarquement britannique du 6 juin 1944.

« Nous espérons peut-être 250 000 » visiteurs par an « si la fréquentation est similaire à celle d’autres sites » comme Arromanches situé à 6 km, a indiqué M. Dean.

En savoir plus sur :
C’est vous qui le dites...