640 000 enfants vont reprendre l’enseignement en ligne mercredi
Rechercher

640 000 enfants vont reprendre l’enseignement en ligne mercredi

Les ministres ont approuvé une feuille de route réactualisée classant les localités selon la morbidité ; les élèves des classes de CE2 à la Terminale resteront chez eux

Des enfants israéliens portant le masque dans une classe de l'école Beit Hakerem de Jérusalem, le 24 novembre 2020. (Crédit :  Olivier Fitoussi/Flash90)
Des enfants israéliens portant le masque dans une classe de l'école Beit Hakerem de Jérusalem, le 24 novembre 2020. (Crédit : Olivier Fitoussi/Flash90)

Des centaines de milliers d’enfants israéliens reprendront l’enseignement à distance, cette semaine, après l’approbation donnée, lundi soir, par les ministres du cabinet à une version réactualisée du plan dit « de signalisation » qui vise à contenir l’épidémie de coronavirus.

Ce plan classe les villes et les villages israéliens en leur imposant des restrictions en fonction de leurs taux d’infection locaux. Les élèves des classes de CM2 à la Terminale résident dans des zones « oranges » ou « rouges » – qui se distinguent par un taux d’infection élevé – reprendront l’enseignement à distance dès mercredi.

Dans la carte approuvée par le cabinet, 51 % de toutes les villes et de tous les villages sont classés en catégorie « rouge » ou « orange ». Ces classifications interdisent ainsi à environ 640 000 enfants, dans ces villes, de retourner dans leurs établissements scolaires pour y suivre des cours en présentiel, selon le site d’information Walla.

Ce pourcentage va multiplier presque par trois le nombre d’élèves suivant des cours à distance – qui est actuellement aux environs de 220 000, a noté le site.

Le classement des localités s’est appuyé sur les données portant sur les taux de morbidité enregistrés la semaine dernière, ont fait savoir le ministère de la Santé et le bureau du Premier ministre dans un communiqué.

Pour leur part, les élèves résidant dans les zones « vertes » et « jaunes » pourront retourner dans les écoles. Les jardins d’enfants, les écoles élémentaires et les structures proposant des programmes d’enseignement en direction des publics particuliers seront tous ouverts comme à l’ordinaire, indépendamment de leur catégorisation dans le plan de signalisation.

Les zones où le taux d’infection est élevé et où les écoles resteront fermées, comprennent la plus grande partie des quartiers de Jérusalem, Tibériade, Maale Adumim, Nazareth, Safed, Ashdod, Herzliya, Lod, Akko et plusieurs quartiers de Haïfa.

Il y a actuellement 8 188 jeunes élèves et 1 629 personnels enseignants qui sont atteints par la COVID-19. Dix-neuf écoles et 670 crèches sont fermées suite à des épidémies de coronavirus, révèlent des statistiques du ministère de l’Education.

Le marché Carmel, fermé, à Tel Aviv, pendant un confinement national entraîné par l’épidémie de coronavirus, le 28 décembre 2020. (Crédit : Miriam Alster/Flash90)

Le troisième confinement en Israël est entré en vigueur dimanche à 17 heures. Même s’il ne devrait durer a priori que deux semaines – il pourra toutefois être prolongé si nécessaire – les responsables de la Santé ont d’ores et déjà averti qu’il s’étendra probablement sur un mois. Le nombre de nouveaux cas quotidiens de coronavirus, au sein de l’Etat juif, a fortement augmenté ces dernières semaines, dépassant les 3 000 par jour au cours de la plus grande partie de la semaine dernière.

Les restrictions actuelles interdisent aux Israéliens de se rendre les uns chez les autres. Il leur est aussi interdit de dépasser un périmètre d’un kilomètre autour de leurs habitations avec des exceptions – parmi lesquelles se faire vacciner. Les commerces sont fermés, sauf ceux qui vendent des produits dits « essentiels » ; les structures de loisirs et autres divertissements baisseront le rideau ; les transports publics sont réduits à 50 % de leurs capacités et les lieux de travail qui n’accueillent pas le public fonctionnent également à une capacité de 50 %. Les amendes venant sanctionner la violation des règles seront de 500 shekels.

En plus du nombre alarmant des infections, le programme de vaccination israélien a continué à accélérer dans la journée de lundi. Près de 500 000 personnes ont été vaccinées depuis le début de cette campagne.

Une campagne qui a commencé la semaine dernière auprès des personnels de santé, des Israéliens de 60 ans et plus et des groupes les plus vulnérables de la maladie – et le pays est actuellement numéro un mondial en termes de nombre de vaccinations par tête. 115 0000 personnes – un record – ont reçu la première dose du vaccin dans la journée de lundi, a fait savoir le ministère de la Santé.

Les enseignants seront également prioritaires dans ce programme de vaccination qui commencera, pour eux, en début de semaine prochaine – et dès jeudi à Tel Aviv, a annoncé de son côté la municipalité.

Les responsables ont indiqué vouloir parvenir à vacciner 150 000 personnes par jour cette semaine et le Premier ministre s’est donné pour objectif l’immunisation d’environ 2,25 millions d’Israéliens – plus d’un quart de la population de l’Etat juif, qui est de 9,2 millions de personnes – d’ici la fin du mois de janvier.

Israël est actuellement en tête dans le monde concernant le nombre de vaccinations par tête, devançant légèrement Bahreïn et assez significativement les autres pays, selon World in Data, dirigé par l’université d’Oxford.

Les responsables de la Santé ont fait part de leur optimisme, estimant que ce confinement serait le dernier dans le contexte de l’accélération du programme de vaccination.

En savoir plus sur :
C’est vous qui le dites...