Rechercher

A Chypre, le pape se dit « très préoccupé » par la crise au Liban voisin

Le souverain pontif a déclaré ressentir la douleur du peuple Libanais et prier pour la paix dans le pays

Le pape François s'exprime au centre Bethlehem pour les sans-abri à Bratislava, en Slovaquie, le 13 septembre 2021. (Crédit : Tiziana FABI / AFP)
Le pape François s'exprime au centre Bethlehem pour les sans-abri à Bratislava, en Slovaquie, le 13 septembre 2021. (Crédit : Tiziana FABI / AFP)

Le pape François s’est dit « très préoccupé », jeudi à Chypre, par la crise sociale, économique et humanitaire que traverse le Liban voisin de l’île méditerranéenne, lors d’un discours dans une cathédrale maronite.

« Quand je pense au Liban, je suis très préoccupé par la crise dans laquelle il se trouve et je ressens la douleur d’un peuple fatigué et éprouvé par la violence et la souffrance », a-t-il déclaré quelques heures après son arrivée sur l’île, où il effectue une visite de deux jours.

Le pape a ajouté « porter dans (sa) prière le désir de paix qui monte du coeur de ce pays », situé à quelque 160 km des côtes chypriotes.

Selon des officiels de l’Eglise maronite, quelque 1 000 Libanais se sont rendus sur l’île pour la visite du souverain pontife en République de Chypre, à majorité orthodoxe et où vivent entre 5 000 et 7 000 maronites.

Les Libanais, dont près de 80 % vivent sous le seuil de pauvreté, se battent pour survivre avec des revenus limités, des coupures d’électricité sans fin, des pénuries diverses dont de carburant, et une très forte inflation.

Depuis le début de la crise à l’automne 2019, la livre libanaise (LL) a perdu 90% de sa valeur sur le marché noir.

En savoir plus sur :
C’est vous qui le dites...