A Rome, Edelstein remercie le pape d’avoir appelé les pèlerins à aller en Terre Sainte
Rechercher

A Rome, Edelstein remercie le pape d’avoir appelé les pèlerins à aller en Terre Sainte

Pendant son voyage, le président de la Knesset a rencontré François, et demandé à son homologue italienne de bloquer la visite prévue du président iranien

Yuli Edelstein, président de la Knesset, et le pape François à Rome, le 17 janvier 2015. (Crédit : porte-parole de la Knesset)
Yuli Edelstein, président de la Knesset, et le pape François à Rome, le 17 janvier 2015. (Crédit : porte-parole de la Knesset)

Le président de la Knesset Yuli Edelstein a rencontré dimanche le pape François à Rome et l’a remercié pour le renforcement des liens entre les catholiques et les juifs, et pour encourager les pèlerinages chrétiens en Israël.

« Votre appel aux pèlerinages en terre d’Israël est extrêmement important, a déclaré Edelstein. Il apportera certainement un tourisme important qui contribuera à l’économie israélienne, pour le bénéfice des juifs comme des arabes, et cela peut mener à la stabilité et au calme ».

Le souverain pontife avait précédemment visité la grande synagogue de Rome et prononcé un discours dénonçant toutes les violences religieuses et appelant les catholiques à visiter la Terre Sainte.

Edelstein, qui est en visite officielle en Italie, a rencontré son homologue, la présidente de la chambre des députés Laura Boldrini, et lui a demandé de bloquer la visite programmée la semaine prochaine du président iranien Hassan Rouhani, citant les projets iraniens d’organiser un concours international de caricatures sur l’Holocauste le 27 janvier, journée internationale du souvenir de l’Holocauste.

Le président de la Knesset Yuli Edelstein et la présidente de la chambre des députés italienne, Laura Boldrini, à Rome, en janvier 2016. (Crédit : porte-parole de la Knesset)
Le président de la Knesset Yuli Edelstein et la présidente de la chambre des députés italienne, Laura Boldrini, à Rome, en janvier 2016. (Crédit : porte-parole de la Knesset)

Les deux députés se sont rencontrés à Rome le 15 janvier. Edelstein a déclaré à Boldrini qu’« un homme qui nie et moque l’Holocauste n’est pas digne de passer les portes de l’Europe ».

La semaine dernière, Edelstein avait également appelé le secrétaire général de l’ONU, Ban ki-Moon, à dénoncer la onzième biennale internationale de caricatures de Téhéran.

Dans une lettre à Ban, Edelstein avait écrit que « des mots ne peuvent pas décrire le dégoût et le protestation de l’Etat d’Israël et de beaucoup dans le monde devant cette preuve récurrente que l’Iran continue sa politique de négation de l’Holocauste ».

Le président iranien Hassan Rouhani s'adressant à l'Assemblée générale des Nations unies à New York, le 26 septembre 2015 (Crédit : Capture d'écran YouTube)
Le président iranien Hassan Rouhani s’adressant à l’Assemblée générale des Nations unies à New York, le 26 septembre 2015 (Crédit : Capture d’écran YouTube)

Le président iranien devrait être en Italie les 25 et 26 janvier, pendant son premier voyage en Europe depuis la levée des sanctions sur son pays ce week-end. Pendant sa visite, Rouhani devrait rencontrer le président italien, le Premier ministre, le pape, et des hommes d’affaires. Il partira pour Paris le 27 janvier.

Rouhani devait visiter l’Europe en novembre dernier mais a reporté son voyage après la série d’attentats terroristes à Paris.

En savoir plus sur :
C’est vous qui le dites...