Accueil chaleureux « de principe » de l’AP pour l’accord Israël-Turquie
Rechercher

Accueil chaleureux « de principe » de l’AP pour l’accord Israël-Turquie

Le ministre des Affaires étrangères de l'Autorité palestinienne, Riyad al-Maliki a cependant déploré le manque de coordination avec l'AP

Dov Lieber est le correspondant aux Affaires arabes du Times of Israël

Le ministre de l'Autorité palestinienne des Affaires étrangères, Riyad al-Maliki. (Crédit : Issam Rimawi / Flash90 / File)
Le ministre de l'Autorité palestinienne des Affaires étrangères, Riyad al-Maliki. (Crédit : Issam Rimawi / Flash90 / File)

Le ministre des Affaires étrangères de l’Autorité palestinienne Riyad al-Maliki a déclaré que Ramallah était heureuse de l’accord entre la Turquie et Israël « en principe ». Il a cependant demandé à Ankara de travailler avec Ramallah sur des questions concernant les Palestiniens.

S’exprimant auprès de l’agence palestinienne d’information Maan, al-Maliki a dit que l’AP n’interférerait pas avec les termes de l’accord entre Israël et la Turquie, mais a affirmé que les aspects de l’accord relatifs aux Palestiniens « étaient d’un intérêt capital pour les dirigeants palestiniens » et que Ramallah aurait dû continuer à faire partie des négociations.

Alors que Ramallah saluait les projets de la Turquie de construire une usine de dessalement à Gaza, Maliki a dit que l’AP construisait déjà une usine de 400 millions d’euros à Gaza, parrainée par l’Union européenne.

« Si la Turquie veut aider », a affirmé Maliki, « tout cela devrait faire partie du plan national pour le développement de tous les Territoires palestiniens, et cela doit être fait par une pleine coordination avec l’Autorité palestinienne et le gouvernement palestinien ».

En savoir plus sur :
C’est vous qui le dites...