Alexandria Ocasio-Cortez rencontre un groupe juif de New York – une première
Rechercher

Alexandria Ocasio-Cortez rencontre un groupe juif de New York – une première

La représentante du Bronx a rappelé ses convictions par rapport à l'emprisonnement des mineurs, aux implantations et à l'aide américaine à Israël

La représentante Alexandria Ocasio-Cortez, D-NY, est interviewée par Michael Miller, responsable du Conseil des relations avec les communautés juives de New York, le 1er avril 2021. (Capture d'écran/YouTube)
La représentante Alexandria Ocasio-Cortez, D-NY, est interviewée par Michael Miller, responsable du Conseil des relations avec les communautés juives de New York, le 1er avril 2021. (Capture d'écran/YouTube)

JTA – La représentante démocrate du Bronx Alexandria Ocasio-Cortez a discuté publiquement avec une organisation juive de premier plan de la ville de New York, mettant fin à ce que certains avaient considéré comme un camouflet du leadership juif depuis l’élection de la démocrate progressiste new-yorkaise en 2019.

Lors de son entretien du 1er avril avec Michael Miller, responsable du Jewish Community Relations Council of New York, [Conseil des relations avec les communautés juives de New York], Ocasio-Cortez a reconnu qu’elle ne s’était pas investie auprès des groupes juifs nationaux et de la ville, déclarant : « J’étais vraiment concentrée sur nos affaires internes. »

Mais elle a déclaré avoir travaillé sur des projets avec des organisations juives locales, notamment des centres communautaires dans son district du Bronx et du Queens, ainsi qu’avec J Street, le groupe politique libéral sur le Moyen-Orient.

Au sujet du conflit israélo-palestinien, la législatrice a déclaré : « Nous accordons de l’importance à la sécurité et aux droits de l’homme des Israéliens, ainsi qu’à la sécurité et aux droits de l’homme des Palestiniens dans ce processus », et a estimé que les implantations constituent un obstacle à la solution à deux États.

Ocasio-Cortez a également déclaré qu’elle s’opposait à la mise en détention de mineurs. Elle a fait l’éloge de la représentante Betty McCollum, une démocrate du Minnesota, pour sa législation qui refuserait tout financement à Israël en raison de sa détention d’enfants palestiniens.

L’organisation de Miller et le New York Board of Rabbis, qui représentent le courant pro-israélien, s’étaient plaints qu’Ocasio-Cortez ne les avait pas rencontrés après sa victoire surprise.

Les inquiétudes se sont intensifiées après qu’elle s’est désistée d’une commémoration d’Americans for Peace Now pour le Premier ministre assassiné Yitzhak Rabin après avoir dit qu’elle avait consulté des groupes juifs d’extrême gauche.

« Nous souhaitons toujours continuer à dialoguer », a déclaré Miller à Jewish Insider après la conversation de la semaine dernière. « De mon point de vue, c’était une ouverture ».

En savoir plus sur :
C’est vous qui le dites...